François Fillon "comprend" le "trouble" mais "tiendra bon"

  • A
  • A
François Fillon "comprend" le "trouble" mais "tiendra bon"
François Fillon s'adresse à ses partisans dans une vidéo postée sur Facebook vendredi.@ Capture d'écran
Partagez sur :

Dans une vidéo diffusée sur Facebook, le candidat LR dit "comprendre le trouble" provoqué par les révélations sur l'emploi présumé fictif de son épouse.

François Fillon, candidat de la droite à l'élection présidentielle, a affirmé vendredi sur Facebook "comprendre" le "trouble" provoqué par les révélations sur l'emploi présumé fictif de sa femme Penelope, mais a promis qu'il "tiendra(it) bon".

Trois minutes de vidéo. "Je comprends que ces accusations troublent certains d'entre vous en raison de leur martèlement" et "des sommes avancées". "Je tiendrai bon", avance l'ancien Premier ministre dans cette vidéo de trois minutes diffusée après des rencontres avec les ténors du parti Les Républicains Gérard Larcher et Xavier Bertrand, et des entretiens téléphoniques avec Nicolas Sarkozy, Laurent Wauquiez, François Baroin, Christian Jacob et Jean-Pierre Raffarin.

"Je vais me battre". "Je mesure ce que vous vivez. J'ai parfaitement conscience de ce que vous endurez : les attaques qui sont lancées, la pression que vous subissez, les doutes que certains cherchent à instiller et le trouble que tout cela suscite", poursuit-il. "Des mensonges, fussent-ils répétés cent fois, ne parviendront jamais à constituer une demi-vérité", ajoute le candidat LR, répétant une phrase déjà formulée la veille lors d'une réunion publique à Charleville-Mézières.

"J'éprouve une colère froide face à tant de bassesse, à tant de calomnies, à tant de mensonges. Et pourtant je resterai inébranlable", promet-il. "Je tiendrai bon face à ceux qui, dans l'ombre, tentent de m'atteindre (...). Je vais me battre", affirme François Fillon. 

"Nous marcherons vers la victoire". Le candidat à la présidentielle, en chute dans les sondages, s'adresse à ses partisans et met en cause "une gauche" et "un système qui, en cherchant à (l)e casser, cherche à vous briser" et "à briser l'élan". "Je vous le demande : ne baissez pas les yeux, ne baissez pas la tête. Tenez la ligne", exhorte-t-il, car "ensemble, nous traverserons cette épreuve, et ensemble nous marcherons vers la victoire", espère-t-il.