Affaire Lamblin : Joly voit rouge

  • A
  • A
Affaire Lamblin : Joly voit rouge
Eva Joly pas tendre avec Florence Lamblin...@ MAXPPP
Partagez sur :

Les écolos ne sont pas tendres avec leur collègue, mise en cause dans une affaire de blanchiment.

Depuis qu’a éclaté "l’affaire", la stratégie de défense de Florence Lamblin n’a pas varié. Les politiques, eux, prennent position les uns après les autres.

Mise en examen dans une affaire présumée de blanchiment de fonds lié au trafic de drogue, la maire-adjointe EELV du XIIIe arrondissement de Paris nie catégoriquement les faits qui lui sont reprochés. Selon son avocat Me Jérôme Boursican, les sommes découvertes chez elle relevaient d'un héritage familial qu'elle a fait rapatrier de Suisse via un intermédiaire. "Si on devait lui reprocher quelque chose, ce serait tout au plus le fait de ne pas avoir déclaré ces 350.000 euros au fisc", a-t-il dit au Parisien, avant d’évoquer lundi sur Canal + une "problématique fiscale", éloignée de toute question de blanchiment.

"Pourquoi Florence Lamblin doit démissionner"

CGA08021947
Une argumentation loin d’avoir convaincu Noël Mamère. Le député-maire de Bègles, invité lundi matin sur France Inter, a été on ne peut plus ferme avec sa camarade écologiste. "C'est un fait divers. Il y a une élue d'Europe Ecologie Les Verts qui est concernée par cette affaire. Elle dit ce n'est pas de l'argent sale, c'est de la fraude fiscale. Si c'est de la fraude fiscale, il faut qu'elle démissionne immédiatement de ses fonctions, puisqu'elle reconnaît elle-même qu'elle n'est pas en règle avec la loi", a tranché le député écolo.

Eva Joly n’y va pas non plus avec le dos de la cuillère. l’ancienne magistrate, qui a fait de l’évasion fiscale l’un de ses cheval de bataille, s’est en effet fendue d’une tribune à charge dans Rue 89 intitulée "Pourquoi Florence Lamblin doit démissionner". "Comme serait injuste le maintien en fonction de Florence Lamblin. Cela sonnerait comme une injure aux oreilles des millions de personnes qui souffrent pour joindre les deux bouts", estime l’ancienne candidate écologiste à la présidentielle.

Le soutien de Baupin

Pendant la dernière campagne présidentielle, Eva Joly avait en effet mis l’accent sur ces 30 milliards d’euros "perdus par l’Etat à cause des paradis fiscaux". Elue, elle aurait, promettait-elle, "fermé ces trous noirs démocratiques" et renforcé "les moyens de contrôle de l'Etat". Le 17 avril, Eva Joly faisait même le pied de grue devant le siège de la banque UBS à Paris pour "dénoncer les pratiques des paradis fiscaux qui permettent l'évasion fiscale".

"L’affaire Florence Lamblin" tombe donc mal pour les écologistes. Certains ont malgré tout tenu à prendre sa défense, tel Denis Baupin. "Tout le monde est en train de se rendre compte que c'est une erreur judiciaire (...), elle est finalement une victime collatérale", a jugé le député de Paris sur Europe 1, lundi matin. Une voix bien isolée chez les Verts.