Affaire Fillon : pour les militants frontistes, le candidat est déjà "cuit"

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour les militants FN, le scandale qui fragilise François Fillon n'a que des avantages pour leur parti.

REPORTAGE

L'actualité a une couleur très politique ce week-end. Après le show Macron à Lyon, samedi, Benoit Hamon sera officiellement investi candidat du PS, dans la matinée de dimanche. Marine Le Pen, quant à elle, achève ce dimanche ses "assises présidentielles" par un discours à 15h. Plusieurs milliers de personnes sont attendues. Un lancement officiel de campagne qui intervient en pleine affaire Fillon. Et chez les partisans de Marine Le Pen, on considère que la messe est dite pour le candidat de la droite.

"Il est cuit". Certains élus frontistes en parlent déjà au passé. Et des militants, eux, se moquent ouvertement de cette affaire. "Qui ? Il est cuit. C'est dommage pour lui mais il est fini", s'amuse une militante au micro d'Europe 1. Même s’il reste candidat, Fillon est devenu inaudible, se réjouit un cadre frontiste. Mais tous ne sautent pas de joie car cette affaire abîme toute la classe politique.

"J'ai même un peu de peine pour les gens qui ont mis beaucoup de coeur dans le militantisme de son côté", reconnaît Patrick, un sympathisant lyonnais. "Ils doivent être au 36ème dessous. Et un bon paquet va venir nous aider. D'ailleurs je sais qu'au siège de Nanterre, le téléphone a fumé depuis quelques jours."

Le plan B ? "le plan 'bleu marine'". Au bout du fil, voilà le message porté par Marion Maréchal-Le Pen. "Le plan B de l'électeur de droite, en fait, c'est le plan 'bleu marine'." Un appel du pied qui se concrétise dans le programme de Marine Le Pen avec la défiscalisation des heures supplémentaires, mesure phare de Nicolas Sarkozy. En ce moment, le FN propose même à certains élus de droite des circonscriptions gagnables aux élections législatives