Affaire Ferry : "on est tombé dans le caniveau"

  • A
  • A
Affaire Ferry : "on est tombé dans le caniveau"
@ Europe 1
Partagez sur :

André Vallini a vivement critiqué Luc Ferry qui avait évoqué la pédophilie d'un ex-ministre.

André Vallini n’a pas eu de mots assez durs jeudi pour critiquer Luc Ferry, à qui il ne trouve "aucune circonstance atténuante" après ses propos sur l’arrestation présumée au Maroc il y a plusieurs années d’un ancien ministre français pris en flagrant délit de pédophilie. "Je suis effaré par ce qu’il a dit, par l’importance que ça prend en plus", a déclaré le député de l’Isère sur Europe 1. "La politique ne doit pas être ça. On est tombé dans le caniveau. Je ne veux pas que la politique française se résume à ces affaires crapoteuses et nauséabondes."

Pour lui, Luc Ferry "veut faire l'intéressant" :

Pour l’élu socialiste, l’ancien ministre de l’Education nationale "en a trop dit ou pas assez". "De deux choses l’une. Soit Luc Ferry sait des choses, a vu des choses, et doit dénoncer ça à la justice, et il aurait dû le faire depuis longtemps. Soit il a entendu des choses dans des dîners mondains, qu’il fréquente beaucoup, comme les plateaux de télévision. Et à ce moment-là il n’a pas à colporter les rumeurs, les ragots, les racontars", a asséné André Vallini.

"Il veut faire l’intéressant"

Le maire de Tullins, dans l’Isère, appelle à la retenue en rappelant des précédents. "Méfions-nous", a-t-il exhorté. "Souvenons-nous toujours de Dominique Baudis, de l’affaire Alègre. Souvenons-nous de l’affaire d’Outreau. Méfions nous des racontars. André Vallini craint désormais pour l’ambiance pendant la campagne de l’élection présidentielle, en 2012. "J’espère que tout le monde va se ressaisir, parce que si ça continue sur ce terrain, on va provoquer une abstention massive, ensuite on va provoquer une augmentation encore du score de Marine Le Pen."

Le député isérois estime que la sortie de Luc Ferry était avant tout destinée à faire parler de son auteur. "Il veut faire l’intéressant. On sait qu’il a eu une carrière politique un peu courte, qu’il ne s’en est jamais vraiment remis. Il ne cesse d’essayer d’exister à tout prix, de courir les plateaux de télévision, les salons. La politique, ça ne doit pas être ça." L’ancien ministre de l’Education appréciera sans doute…