Affaire Darmanin : Rossignol (PS) juge les faits "embarrassants" pour le gouvernement

  • A
  • A
Affaire Darmanin : Rossignol (PS) juge les faits "embarrassants" pour le gouvernement
Pour Laurence Rossignol, il faut respecter "la présomption d'innocence, et le respect de la parole de la plaignante".@ IROZ GAIZKA / AFP
Partagez sur :

La sénatrice PS a estimé dimanche que les faits d'accusation de viol visant Gérald Darmanin constituaient une accusation "au cœur de ce que le combat féministe porte aujourd'hui". 

La sénatrice PS Laurence Rossignol a jugé dimanche que les faits d'accusation de viol contre Gérald Darmanin étaient "embarrassants" pour le ministre et pour le gouvernement qui a mis l'égalité hommes-femmes au "premier plan".

"Les faits sont embarrassants pour le ministre des Comptes publics et plus globalement pour le gouvernement qui a inscrit l'égalité hommes/femmes au premier plan de ses projets pour le quinquennat", a estimé l'ancienne ministre des Familles et des droits des Femmes au micro de Radio J. "On est là sur une accusation au cœur de ce que le combat féministe porte aujourd'hui, l'articulation entre les violences sexistes, sexuelles et les inégalités", a-t-elle expliqué.

Laurence Rossignol plaide pour le respect de la présomption d'innocence. Le parquet de Paris a rouvert une enquête préliminaire après avoir été destinataire, courant janvier, d'un courrier d'une femme accusant ce poids lourd du gouvernement d'avoir abusé d'elle et de sa confiance alors qu'elle sollicitait son aide il y a près de dix ans. "C'est à la justice de qualifier les faits et d'établir la réalité des faits", a affirmé la sénatrice. "Il faut avoir deux choses en tête : d'une part le respect de la présomption d'innocence, et en même temps le respect de la parole de la plaignante. Cet équilibre exige de la justice de la rapidité", a-t-elle estimé.