Affaire Cahuzac : "C'est du Balzac"

  • A
  • A
Partagez sur :

Jean-Luc Barré, auteur du livre Dissimulations sur l'affaire Cahuzac, revient au micro d'Europe 1 sur cette histoire "romanesque et politique".

INTERVIEW

"C'est du Balzac cette histoire. Il y a à la fois la province, l'argent, les femmes, le pouvoir, quantité d'ingrédients qui font que cela reste un mystère." Jean-Luc Barré est l'auteur de Dissimulations (éd. Fayard), un livre qui revient sur l'affaire Cahuzac. Cet historien et homme politique s'est intéressé à ce scandale pour "son côté romanesque et politique", a t-il expliqué vendredi sur Europe 1 matin.

L'histoire d'une grande ambition. "C'est l'histoire d'une grande ambition, d'une réussite fulgurante à partir de 1997", raconte Jean-Luc Barré. L'histoire, aussi, d'un échec écrit d'avance. "Il y a déjà ce compte caché. Pendant 13 ans, des gens essaient de tuer Jérôme Cahuzac." L'ancien ministre du Budget, après des révélations dans la presse, avait fini par avouer avoir ouvert un compte bancaire en Suisse en 1992.

Cahuzac couvert par Hollande ? Selon le biographe, Jérôme Cahuzac a menti pour "sauver sa vie". En décembre 2012, lorsque le site Mediapart commence à révéler l'affaire, le ministre du Budget assure devant l'Assemblée qu'il est innocent. A ce moment là, "il est pris de court", souligne Jean-Luc Barré. "Il ne ferme pas [le compte] tout de suite, car le refermer, c'est révéler qu'il l'a eu. Et il pense naïvement que personne ne le saura jamais." Pour l'écrivain, Jérôme Cahuzac se sentait également couvert par François Hollande, qui ne "lui a pas posé la question les yeux dans les yeux".