Affaire Bygmalion : les grands partis "continuent à tricher"

  • A
  • A
Affaire Bygmalion : les grands partis "continuent à tricher"
@ MAXPPP
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Pour l'historien Jean Garrigues, les grands partis, "depuis toujours, ont triché" sur les comptes de campagne.

INTERVIEW E1. Est-il "impossible de faire campagne avec 22 millions", comme l'a affirmé lundi soir Jérôme Lavrilleux, directeur de cabinet de Jean-François Copé ? Pour l'historien Jean Garrigues, interrogé mardi sur Europe 1, "c'est beaucoup d'argent, c'est stupéfiant. Et pourtant il a raison". "Tous les hommes politiques français se plaignent du manque d’argent pour financer les campagnes électorales", note ce spécialiste d'histoire politique, professeur d'histoire contemporaine à l'Université d'Orléans et à Sciences Po Paris. 



Garrigues : "Les grands partis, depuis toujours...par Europe1fr

"Ils ont triché dans les années 1980". Dénonçant un "système pervers", Jean Garrigues rappelle : "les grands partis, depuis toujours, ont triché". "Ils ont triché dans les années 1980, avec des systèmes de fausses factures, de bureaux d’études fictifs, transferts financés par des paradis fiscaux..". Et ces grands partis "continuent à tricher", note l'historien, pour qui "on voit bien comment cette affaire de surfacturation s’est transformée en une affaire de factures fictives, qui rappelle un peu les bureaux d’étude des années 1980", utilisés pour le financement du Parti socialiste.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

EN DIRECT - Les derniers événements

LE RENDEZ-VOUS - Cette réunion qui peut faire imploser l’UMP

ON RÉCAPITULE - Fausses factures : Bygmalion charge l’UMP

L'INFO POLITIQUE - Copé lance l'opération "je veux sauver ma peau"

JUSTICE - Affaire Bygmalion : acculé, Copé va porter plainte