Affaire Bygmalion : Fillon pose la question du maintien de Copé

  • A
  • A
Affaire Bygmalion : Fillon pose la question du maintien de Copé
@ Reuters
Partagez sur :

LA GUERRE EST (RE) DECLAREE - Ce sujet doit être abordé lors du bureau politique, mardi, selon l'ancien Premier ministre.

La question doit être posée. Le bureau politique de l'UMP devra répondre mardi à la question de savoir si Jean-François Copé a toujours sa place à la tête du principal parti d'opposition après les révélations sur l'affaire Bygmalion, a estimé jeudi François Fillon. Le député-maire de Meaux, de moins en moins soutenu au sein de l'UMP, est sous pression depuis les révélations de presse sur des soupçons de surfacturation en 2012 au profit de la société de communication Bygmalion, fondée par deux de ses proches, pour des événements de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy.

"Une affaire grave". "C'est une affaire qui est grave, qui porte sur des sommes qui sont considérables, qui correspond à des inquiétudes et à des craintes que j'avais formulées à plusieurs reprises", a déclaré François Fillon sur i>télé. "Je ne fais de procès à personne, je dis simplement que j'ai réclamé depuis longtemps un dispositif de gestion collective qui a toujours été refusé, et je pense que c'est évidemment aujourd'hui un facteur aggravant", a-t-il poursuivi.

 
sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

L'INFO POLITIQUE - Bygmalion : Copé refuse de porter le chapeau

LA DÉCLARATION - Pour un élu UMP, Copé fait "du tort" au parti

RÉACTIONS - Affaire Bygmalion : l’UMP peine à garder le silence

EMBARRASSANT - Affaire Bygmalion : facture salée pour l’UMP