Affaire Bettencourt : Woerth "écoeuré"

  • A
  • A
Affaire Bettencourt : Woerth "écoeuré"
Eric Woerth, pas franchement soutenu par ses camarades de l'UMP, s'est défendu dans les couloirs de l'Assemblée nationale.@ MAXPPP
Partagez sur :

Contrairement à Nicolas Sarkozy, l’ex-ministre du Budget va être jugé. Et ses soutiens ne sont pas nombreux.

Il est le grand oublié des réactions enjouées qui ont suivi l’annonce lundi du non-lieu de Nicolas Sarkozy dans l’affaire Bettencourt. Car Eric Woerth a, lui, bel et bien été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Bordeaux dans le volet "abus de faiblesse" de ce tentaculaire dossier judiciaire. Mais les leaders de l’UMP, tout à leur joie de voir l’horizon politique se dégager pour l’ancien chef de l’Etat, semblent en avoir oublié l’ex-ministre du Budget, renvoyé pour recel d'une somme remise par Patrice de Maistre, l'ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt. Alors le député-maire de Chantilly, dans l’Oise, a été contraint mardi de monter lui-même au créneau pour assurer sa défense.

"Ecoeuré" mais "serein". C’est dans les couloirs de l’Assemblée nationale qu’Eric Woerth, "très amer, écoeuré par cette situation", a accepté de réagir à son renvoi devant le tribunal. "Je remarque que le parquet avait demandé deux non-lieu, solides, étayés, celui de Nicolas Sarkozy - il l'a eu et c'est bien - et le mien, et ça n'a pas été le cas", a déploré le député de l'Oise. "D'une autre façon je reste très serein, je n'ai rien à me reprocher, j'ai le sentiment au contraire d'avoir été impeccable, toujours", a ajouté l'ancien ministre du Travail et du Budget, selon qui "par nature, la vérité sortira".

Jusqu’alors, Eric Woerth n’avait réagi que sur Twitter. Et brièvement, par définition :





"Heureux" pour Sarkozy. Eric Woerth a tout de même tenu à rejoindre le concert de ceux qui se réjouissent que Nicolas Sarkozy échappe à tout procès, du moins dans cette affaire. "Je suis heureux pour Nicolas Sarkozy car je ne vois pas quelles charges pouvaient être retenues contre lui, c'était beaucoup d'acharnement", a ainsi déclaré l’ancien ministre du Budget. Qui ne se montre pas franchement ingrat sur le coup. Car l’ancien chef d’Etat, qui a dit sa satisfaction via Facebook, n’a lui eu aucun mot de soutien envers son ancien ministre.

Le soutien d’un député écolo. Il est tout de même une personnalité politique qui a soutenu Eric Woerth. Il s’agit de François de Rugy, président du groupe… écologiste à l’Assemblée nationale. Le député de Loire-Atlantique s’est interrogé sur Twitter sur la différence de traitement entre Eric Woerth et Nicolas Sarkozy, ce qui a semble-t-il touché l’ancien ministre.



Pécresse bien seule. A l’UMP, certains ont tout de même pris le temps d’envoyer un tweet de soutien à Eric Woerth, mais ils sont bien peu nombreux. Parmi les personnalités les plus connues, seule Valérie Pécresse a dégainé son clavier pour soutenir son ancien collègue du gouvernement Fillon