Accoyer : "nous avons été défaillants sur tous les bancs de l'hémicycle"

  • A
  • A
Accoyer : "nous avons été défaillants sur tous les bancs de l'hémicycle"
@ AFP
Partagez sur :

Les députés ont été "défaillants sur tous les bancs de l'hémicycle" lors de la séance houleuse de questions de mardi, estime l'ancien président de l'Assemblée. 

L'ancien président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer (Les Républicains) juge que les députés ont été "défaillants sur tous les bancs de l'hémicycle" lors de la séance houleuse de questions de mardi, presque entièrement consacrée aux attentats, marquée par huées et vociférations.

"Probablement par excès de passion". "Je pense que nous avons été défaillants sur tous les bancs de l'hémicycle, à la suite de ces événements, probablement par excès de passion. Tout le monde a effectivement eu tort, et cela est de notre responsabilité", déclare le député de Haute-Savoie jeudi dans un entretien à L'Opinion. "Nous nous sommes ressaisis mercredi, dans un esprit d'unité nationale et de dignité, qui doivent prévaloir lorsque l'essentiel est en cause", ajoute-t-il.

"Rassemblés pour défendre l'essentiel". Il réfute l'idée d'une démission du président du groupe Les Républicains, Christian Jacob, qui avait arrêté la liste des intervenants au sein du groupe. "Il n'y a aucune raison", estime-t-il, soulignant qu'"il a eu à cœur, mercredi, comme le gouvernement, comme la majorité, de faire en sorte que l'Assemblée nationale donne l'image de ce que les Français attendent de nous, c'est-à-dire des élus rassemblés pour défendre l'essentiel".

Bernard Accoyer glisse aussi que Claude Bartolone, président socialiste de l'Assemblée et candidat aux régionales en Ile-de-France, "aurait pu faire un autre choix" que de présider la séance de mardi.


Bartolone sur l’Assemblée : "il y a besoin de...par Europe1fr