Accoyer: "La conscience tranquille" (E1)

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer a déclaré jeudi sur Europe 1 avoir "la conscience tranquille" au lendemain des incidents qui ont émaillé le vote de la réforme des retraites et la suspension de séance. "Il y a 64 heures de débat. Les débats étaient finis.", a-t-il assuré. "C'était un détournement grossier de la procédure destiné seulement à empêcher la représentation nationale de travailler", a expliqué le président de l'Assemblée, alors que 166 députés socialistes avaient décidé d'utiliser pour la première fois un article de règlement qui autorise chaque député à prendre la parole pour une explication de vote personnelle de cinq minutes.