Accidents du travail : la majorité ne trouve pas de consensus

  • A
  • A
Accidents du travail : la majorité ne trouve pas de consensus
Partagez sur :

L’idée de fiscaliser les indemnités journalières pour les victimes d’accidents du travail sème le trouble au sein de la majorité.

C'est Jean-François Copé qui a lancé le pavé dans la marre mercredi dernier. Son idée d'imposer les indemnités journalières pour les victimes d’accidents du travail sème depuis le trouble au sein de la majorité.

Alors que le chef de l'Etat avait acté, dans la foulée, la proposition du chef de file de la majorité, le chef du gouvernement a affirmé dimanche dans une interview au JDDque l’idée n’avait pas été retenue dans le projet de budget 2010.

Une position rejetée donc par le premier ministre. François Fillon mais soutenue par Xavier Bertrand ce lundi. A l'occasion d'une interview sur France 2, le secrétaire général de l’UMP a affirmé que "cette mesure est cohérente", jugeant qu'il fallait "concerter sur cette mesure" préconisée par le chef de file des députés UMPJean-François Copé.

Même si cette mesure pourrait rapporter 150 millions d'euros à l’Etat, le président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer n’a pas caché son scepticisme, disant se sentir "mal à l'aise". La secrétaire d’Etat Nadine Morano avait précisé sur Europe 1 qu’elle n’était "pas chaude".