Abstention, candidat, élection : les chiffres clés des européennes en France

  • A
  • A
Abstention, candidat, élection : les chiffres clés des européennes en France
Partagez sur :

Nombre de circonscriptions, taux de participation, mode d'élections : découvrez les chiffres clés du scrutin du 7 juin pour les élections au Parlement européen en France.

3% : c'est le seuil minimum de suffrages que doit recueillir une liste pour être remboursée de ses frais de campagne (coût du papier, impression des bulletins de vote, des affiches et des circulaires, et des frais d'affichage).

5% : si une liste a moins de 5% des suffrages, elle n'aura aucun élu. Au-delà, les sièges sont répartis, par grande circonscription, à la représentation proportionnelle, suivant la règle de la plus forte moyenne.

8 : la France est divisée en huit grandes circonscriptions pour ces élections: Nord-Ouest -10 députés- (régions Basse-Normandie, Haute-Normandie, Nord-Pas-de-Calais, Picardie), Ouest -9 députés- (Bretagne, Pays-de-la-Loire, Poitou-Charentes), Est -9 députés- (Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne, France-Comté, Lorraine), Sud-Ouest -10 députés- (Aquitaine, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées), Sud-Est -13 députés- (Corse, Provence-Alpes-Côte-d'Azur), Massif central-Centre -5 députés- (Auvergne, Centre, Limousin), Ile-de-France -13 députés-, Outre-Mer -3 députés.

42,8 % : le taux de participation en 2004. Le premier scrutin des eurodéputés au suffrage universel en 1979 avait enregistré une participation de 60,7% des électeurs. Mais depuis ce chiffre a régulièrement diminué, passant sous la barre des 50% une première fois en 1989 (48,7%), puis une seconde fois en 1999 (46,8%).

72 : le nombre de députés européens élus cette année par la France. Ils étaient 78 lors du scrutin précédent de 2004. Mais le traité de Nice a réduit leur nombre. A noter que si le traité de Lisbonne vient à être appliqué, la France aura alors 74 députés européens.