À Washington, l'opération charme de Marion Maréchal-Le Pen

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le discours tenu jeudi par l'ex-élue frontiste, et centré sur la dénonciation de l'influence de l'islam en France, a été salué par une grande partie de son auditoire américain.

Elle a officiellement quitté la vie politique, mais vient néanmoins de signer un retour remarqué à Washington. Marion Maréchal Le Pen, invitée à un grand rassemblement de conservateurs américain, a pris la parole jeudi, juste après le vice-président des Etats Unis. Un discours de dix minutes et en anglais pour l'ex-députée du Front National, qui n'a pas caché son admiration pour Donald Trump.

Un discours trumpien. Souriante et le brushing impeccable, Marion Maréchal Le Pen a lancé une véritable opération charme de l'autre côté de l'Atlantique. Devant le gratin des conservateurs américains, la petite-fille de Jean-Marie Le Pen a utilisé des formules très trumpiennes et a été particulièrement applaudie lorsqu'elle a dénoncé l'influence grandissante, selon elle, de l'islam sur la société française. "Après 40 ans d'immigration massive, de lobbyisme massif et de politiquement correct, la France est en train de passer de la fille aînée de l'Eglise catholique à la petite nièce de l'islam", a-t-elle notamment lancé.

"Les envahisseurs musulmans". Ce discours aux airs de meeting de campagne a été très apprécié du public dont beaucoup de membres la découvraient pour la première fois. "Elle était géniale. Vive la France !", réagit un auditeur au micro d'Europe 1. "La France devrait être aux Français et pas aux envahisseurs musulmans qui sont venus envahir les rues de Paris". Une femme résume l'intervention : "C'était vraiment impressionnant : un discours sur la souveraineté nationale et la protection de l'Etat-nation."

Mais de nombreux républicains ont toutefois refusé de participer à cette conférence, horrifiés à l'idée que les conservateurs américains puissent être associés à Marion Maréchal-Le Pen ou au Front national.