A Nice, Sarkozy va afficher sa sérénité

  • A
  • A
A Nice, Sarkozy va afficher sa sérénité
@ Max PPP
Partagez sur :

Après une semaine chargée en révélations, l’ancien président était sur la Côté d’Azur lundi.

Ecouté par son ancien proche conseiller Patrick Buisson, mais aussi par la justice, Nicolas Sarkozy est dans la tourmente depuis plusieurs jours. Mais l’ancien président tient à montrer que ces affaires ne l’atteignent pas. Alors il a décidé de ne pas bousculer son agenda. Vendredi, il était à Genève pour assister à un concert de son épouse Carla Bruni. En fin de semaine, il se rendra à l’étranger comme prévu. Et comme prévu, il était bien présent à Nice lundi, pour inaugurer l’institut Claude Pompidou sur la maladie d’Alzheimer.

Au côté de Bernadette Chirac. Sur la Côte d’azur, Nicolas Sarkozy a pu profiter de la présence de la très populaire et très sarkozyste Bernadette Chirac. L’ancienne première dame ne ménage d’ailleurs pas sa peine pour venir en aide à l’ancien président de la République.

"Il a très bon cœur", disait-elle ainsi dimanche sur BFMTV :

Il devrait rester muet. Dans le contexte actuel, la carte postale envoyée par Nicolas Sarkozyétait forcément particulière. A ce stade, l’ancien président n’a pas prévu de s’exprimer publiquement sur ses écoutes judiciaires. Après la colère, ses proches le disent désormais "serein" et "déterminé" à montrer qu’il n’a rien à se reprocher. C’est cette image qu’il s’attachera à montrer à Nice.

Théorie du complot ? Mais dans son entourage, les commentaires sont pour le moins virulents. On parle tantôt d’"acharnement", de "méthode réservée au grand banditisme" ou encore de situation "démentielle". Surtout, certains dénoncent un caractère politique évident dans cette histoire. Et ce, selon eux, pour empêcher son retour en 2017. Un de ses amis confie ainsi être "troublé" par cette phrase attribuée à François Hollande dans le Journal du Dimanche à propose de Nicolas Sarkozy : "je le surveille, je sais exactement ce qu’il fait".

sur le même sujet, sujet,

SONDAGE - 7 Français sur 10 navrés par l'affaire Buisson.

CONTRE-ATTAQUE - Après la surprise, les poursuites

L'INFO - Sarkozy savait qu’il était enregistré, dit l’avocat de Buisson

EXTRAITS - Ce que l'on disait, en off, à l’Élysée

RÉACTION - Le fils Buisson nie être à l'origine des fuites

ZOOM - Ce qu'on sait des enregistrements de Buisson