À Nice, le FN attend de pied ferme Madonna

  • A
  • A
À Nice, le FN attend de pied ferme Madonna
Dans la nuit de jeudi à vendredi, une dizaine de militants du parti d'extrême droite ont même couvert les affiches du concert de Madonna par d'autres représentants le visage de Marine Le Pen.@ Capture d'écran You Tube
Partagez sur :

Le parti frontiste azuréen a déjà remplacé certaines affiches du concert de la star américaine.

Reposera-t-elle une croix gammée sur le front de Marine Le Pen ? Madonna clôturera mardi sa tournée dans l'Hexagone avec un concert à Nice. Mais la star n'est pas attendue que par ses fans. Le Front national l'attend au tournant, prêt à l'attaquer en justice si la "Madone" réitère l'affront de caricaturer leur leader une nouvelle fois.

Lors du premier concert de sa tournée mondiale à Tel-Aviv le 31 mai, Madonna, qui dit vouloir par la musique combattre "toutes les formes de discrimination", avait diffusé une vidéo dans laquelle apparaissait brièvement la présidente du FN, affublée d'une croix gammée sur le front.

Remplacement des affiches

Marine Le Pen avait alors prévenu : "si la star fait ça en France, on l'attendra au tournant". Le 14 juillet, lors du concert au Stade de France, la chanteuse a pourtant rediffusé le clip litigieux, entraînant le dépôt immédiat par l'intéressée d'une plainte pour injure. Lors d'un show à l'Olympia le 26 juillet, la star a de nouveau pris à partie la responsable du FN, tout en vantant la tradition de tolérance et d'accueil de la France envers les artistes.

"Ces quelques secondes de vidéo sont injurieuses pour Marine Le Pen et les 7,5 millions de Français qui ont voté pour elle. Les tribunaux ont été saisis à Bobigny, ils le seront à Nice si Madonna réitère la provocation", a d'ores et déjà prévenu Gaël Nofri, l'un des responsables frontistes de Nice.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, une dizaine de militants du parti d'extrême droite ont même couvert les affiches du concert de Madonna par d'autres représentants le visage de Marine Le Pen.

"Amalgame honteux"

Pour Gaël Nofri, Madonna, qui peine à "remplir des concerts désespérément vides", cherche juste à "créer une dynamique à des fins purement commerciales". Mais elle oublie que "Marine Le Pen représente un électeur sur quatre sur la Côte d'Azur".

"La liberté d’expression est un des piliers de notre démocratie. Il n’est pas question d’appeler au boycott ou à la censure d’un artiste. Mais l’amalgame honteux de Madonna frappe aussi les dizaines de milliers d’Azuréens qui font confiance à Marine Le Pen et cela ne pouvait rester sa réponse", ajoute le responsable frontiste dans les colonnes de Nice Matin.

Des chiffres honorables, pas plus

Tout comme le Stade de France il y a un mois, le stade Charles-Ehrmann de Nice, où le concert se déroulera mardi à partir de 20h, n'affichait pas complet lundi. Selon les organisateurs, entre 30.000 et 33.000 billets ont été vendus à des prix allant de 51 à 166 euros.

Le "MDNA Tour" doit s'achever début 2013 en Australie où la star ne s'est pas produite depuis 20 ans. Pendant cette neuvième tournée mondiale, Madonna, qui a fêté jeudi ses 54 ans, doit donner plus de 80 spectacles dans une trentaine de pays.

"MDNA", son douzième album-studio paru en mars, s'est écoulé en France à un peu moins de 80.000 exemplaires, un chiffre honorable en ces temps de crise du disque, mais décevant pour l’icône de la pop selon les spécialistes.