A Moirans, Valls assure que les auteurs des violences seront "sanctionnés"

  • A
  • A
A Moirans, Valls assure que les auteurs des violences seront "sanctionnés"
@ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Soucieux d’affirmer son autorité, le Premier ministre s’est rendu en Isère, où des émeutes avaient eu lieu le 20 octobre dernier. 

Laxiste, Manuel Valls ? Vendredi à Moirans, Manuel Valls a voulu tordre le cou à ces accusations venues de l’opposition. Là où, le 20 octobre dernier, des scènes d’émeutes avaient marqué cette ville de l’Isère, le Premier ministre a assuré que les auteurs de ces violences, même si aucune interpellation n’a eu lieu pour l’heure, serait arrêtés et sanctionnés.

"Ces faits ne resteront pas impunis". Devant le maire de Moirans, Gérard Simonet (DVD), et en présence du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et d'André Vallini, secrétaire d'Etat à la Réforme territoriale et élu de l'Isère, Manuel Valls a assuré que "ces faits ne resteront pas impunis. La justice fait et fera son travail". "Parfois, cela prend du temps mais elle fait et fera son travail. Il n'y aura aucune impunité et ceux qui se sont livrés à ces actes (...) seront interpellés, poursuivis et sanctionnés. Car ce qui s'est passé (...) ce sont des faits graves de destructions de biens, de violences, de menaces à l'égard d'hommes, de menaces à votre égard, de menaces à l'égard de l'autorité de l'Etat", a-t-il insisté

"Nous n’oublierons pas Moirans". "Les victimes doivent être indemnisées. Il doit y avoir réparation. Il y a la réparation morale, la réparation psychique, c'est pour cela que nous sommes ici mais elles doivent être indemnisées", a poursuivi Manuel Valls. "Nous n'oublierons pas Moirans", a assuré l'ex-maire d'Evry, expliquant aussi qu'il savait "ce que cela veut dire pour une ville d'être un moment stigmatisée".