A. Martin: Valls "n'a pas eu à intervenir"

  • A
  • A
A. Martin: Valls "n'a pas eu à intervenir"
@ Capture Europe 1
Partagez sur :

Le ministre s'est défendu lundi de toute action dans l'extradition de la militante basque.

Cible de critiques après l'arrestation et l'extradition de la militante basque Aurore Martin, Manuel Valls s'est encore défendu de toute intervention dans ce dossier, lundi matin, sur Europe 1. "La loi a été appliquée, un juge espagnol avait délivré un mandat d'arrêt européen, la justice a appliqué ce mandat d'arrêt et je n'ai pas eu à intervenir", a martelé le locataire de la place Beauvau.

"La lutte contre le terrorisme ne doit souffrir d'aucune hésitation", a assuré le ministre de l'Intérieur. "Si j'étais intervenu, j'aurais violé le principe de séparation des pouvoirs", a également souligné Manuel Valls.

"La loi a été appliquée" :

 


Manuel Valls a été accusé à multiples reprises depuis jeudi d'être derrière la mise à exécution de ce mandat. Les soutiens d'Aurore Martin, dont de nombreuses personnalités locales de gauche, se sont vivement émus de sa remise à l'Espagne, où elle est incarcérée, jeudi soir à l'issue d'une arrestation à Mauléon, dans les Pyrénées-Atlantiques, réalisée à la suite de ce qui a été, selon les autorités, un contrôle d'identité fortuit mené par des gendarmes.

Pour le premier flic de France, la consternation des élus basques est totalement infondée. "Je ne comprends pas comment des parlementaires peuvent mettre en cause la loi et les principes européens", a indiqué Manuel Valls. Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF, avait fustigé un "mensonge d'Etat", disant ne "pas croire qu'il (Manuel Valls) n'est pour rien dans cette arrestation". "Ces mots sont bien excessifs", a estimé Manuel Valls.