A l'EM Lyon, Laurent Wauquiez tacle Juppé et Pécresse et dénonce une "dictature totale" en France

  • A
  • A
A l'EM Lyon, Laurent Wauquiez tacle Juppé et Pécresse et dénonce une "dictature totale" en France
Enregistré à son insu, Laurent Wauquiez n'a pas mâché ses mots devant les étudiants de l'EM Lyon.@ CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :

L'émission "Quotidien" a diffusé lundi de nouveaux extraits de la conférence de Laurent Wauquiez à l'EM Lyon, après ceux dévoilés vendredi. 

La polémique repart de plus belle. Lundi soir, l'émission Quotidien de TMC a diffusé de nouveaux enregistrements de Laurent Wauquiez lors de son intervention à l'EM Lyon. Après une première salve dévoilée vendredi, au cours de laquelle il critiquait entre autres Gérald Darmanin et Nicolas Sarkozy, le président des Républicains, enregistré à son insu, se lâche cette fois sur Alain Juppé, Valérie Pécresse, Justin Trudeau ou encore le système parlementaire.

L'équilibre des pouvoirs, "vaste foutaise". Sur l'Assemblée nationale, il commence par dénoncer la "dictature totale" que serait la France aujourd'hui. "L'équilibre des pouvoirs… Ça, ça fait vraiment partie d'une illusion. Vous croyez qu'un parlementaire a le moindre pouvoir aujourd'hui ?", fait-il mine de demander aux étudiants de l'école de commerce rhodanienne. "Vous avez vu les guignols d'En marche, là ? Ils sont tous avec le petit doigt sur la couture, ils doivent tous voter la même chose. Quand ils osent apporter la moindre dissonance, ils se font taper dessus avec une matraque. Il n'y a aucun équilibre des pouvoirs en France. Donc il y a une dictature totale en France. L'alignement entre le législatif et l'exécutif, c'est une vaste foutaise !"



Le Medef et la CGPME, "le pire de tout". Il critique ensuite les syndicats d'Auvergne-Rhône-Alpes, région dont il est président depuis deux ans. Ils recevaient, dit-il dans un enregistrement, "cinq millions d'euros", avec trois millions d'euros rien que pour la CGT. "Et le pire, si on est très honnête entre nous, c'est que les plus catastrophiques, c'est qui ? C'est le Medef et c'est la CGPME. Eux, c'est le pire de tout. C'est-à-dire, eux ils en ont rien à foutre de savoir si on augmente les cotisations sur les entreprises, si on augmente le truc. La seule chose qu'ils veulent, c'est encaisser l'argent."

Juppé "a totalement cramé la caisse". Passent ensuite Justin Trudeau, qu'il dépeint ironiquement en "mec cool, gentil" et adepte de la "bonne pensée", puis Alain Juppé, qui "a totalement cramé la caisse" en raison de "l'explosion de l'endettement" à Bordeaux, selon le président des Républicains. Laurent Wauquiez s'étonne aussi qu'une étudiante sortant de prépas littéraires ait passé le concours des écoles de commerce : "C'est vrai, c'est Valérie qui a mis ça en place ? Ah, le nombre de conneries qu'elle peut faire !", adresse-t-il à Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France.