À Bali, la crainte d’une éruption du Mont Agung a envahi l’île

Partagez sur :

Près de 40.000 personnes ont déjà été évacuées de la zone autour du volcan, qui pourrait entrer en éruption dans les prochains jours.

EN IMAGES

Bali est suspendue à l’activité de son volcan. Lundi, deux jours après la deuxième salve de fumées expulsées, l’aéroport international de l’île a été fermé après l’annulation de près de 445 vols. Il pourrait rouvrir mardi, mais la présence de larges colonnes de fumées jusqu’à 3.000 mètres d’altitude complique un éventuel retour à la normale dans cette île très prisée des touristes.

Le spectre de 1963. Partout, à Bali, le spectre de 1963 refait surface. Vécue par les moins jeunes, racontée aux générations suivantes, la dernière éruption du Mont Agung avait fait 1.600 morts. "Je suis très inquiet car j'ai déjà vécu ça", a raconté à l'AFP un homme de 67 ans, dans le centre où il s'est réfugié, à quelques kilomètres du volcan. "J'espère que cette fois ci, ça ne durera pas trop longtemps. En 1963, j'étais parti quatre mois." Spectaculaires rejets de fumées, évacuation des populations, attente à l’aéroport : les images témoignent d’une possible catastrophe à venir.