5 millions d'euros pour les écoles marseillaises délabrées

  • A
  • A
5 millions d'euros pour les écoles marseillaises délabrées
@ BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

Najat Vallaud-Belkacem a confirmé que 5 millions d'euros de la politique de la ville seraient consacrés aux écoles marseillaises.

La ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a confirmé lundi que 5 millions d'euros de la politique de la ville seraient consacrés aux travaux dans les écoles publiques de Marseille, dont l'état de délabrement et la vétusté ont fait polémique ces derniers mois.

3 millions d'euros utilisables de suite. Le débat sur le mauvais état des écoles marseillaises, récurrent, avait ressurgi à la faveur d'une lettre ouverte sur Internet d'une institutrice, dont la colère avait été relayée par des parents d'élèves et d'autres enseignants. Dans un courrier daté du 4 février, le gouvernement avait décidé, face à une municipalité qui semblait "minimiser" les problèmes, de saisir le préfet des Bouches-du-Rhône pour "évaluer" et "remettre à niveau" ces établissements. "Nous mettrons si besoin l'enveloppe de la politique de la Ville de 5 millions d'euros à disposition pour accompagner financièrement ces travaux", avait promis Najat Vallaud-Belkacem. Lundi matin, elle a confirmé que l'Etat allait "débloquer une enveloppe de 5 millions d'euros au titre des crédits de la politique de la ville, dont 3 millions d'euros sont immédiatement mobilisables et 'fléchés' sur des besoins identifiés".

Des postes d'enseignants supplémentaires. La ministre a également précisé que 330 nouveaux postes d'enseignants seraient créés à la rentrée prochaine à Marseille "dont 150 pour le premier degré" (écoles primaires). De son côté, la mairie avait lancé en urgence une série de travaux lors des vacances de février, puis de Pâques. Elle a aussi fait voter lors du dernier conseil municipal un effort de 5 millions d'euros supplémentaires pour les réparations dans les écoles en 2016 et promet de faire de même en 2017 et 2018.

"Tout d'un coup, nous nous sommes rendus compte que dans un certain nombre d'écoles, il y avait des travaux qui auraient mérités d'être réalisés. C'est même quelques fois un peu une surprise pour moi", a reconnu lundi Jean-Claude Gaudin, "Et depuis lors, les travaux ont pu être faits". Le maire a également rappelé le lancement récent d'une ligne "Allô Mairie" dédiée aux responsables d'établissements scolaires pour les "interventions techniques urgentes".