32 triangulaires avec le FN
© REUTERS

RÉSUMÉ - Revivez le premier tour des législatives.

Sur fond de forte abstention, l'essai de la présidentielle est transformé : François Hollande pourra compter avec une majorité à l'Assemblée nationale. Le PS est arrivé largement en tête du premier tour des législatives. L'ensemble de la gauche (PS, EELV et Front de gauche) totalise 46,77% des voix au 1er tour des législatives, contre 34,07% des voix pour la droite (l'UMP et ses alliés) et 13,6% pour le Front national, selon les résultats définitifs diffusés par le ministère de l'Intérieur.  Le parti d’extrême droite sera présent dans 61 circonscriptions, dont 32 triangulaires.

0h57. Les résultats définitifs.

L'ensemble de la gauche (PS, EELV et Front de gauche) totalise 46,77% des voix au 1er tour des législatives, contre 34,07% des voix pour la droite (l'UMP et ses alliés) et 13,6% pour le Front national, selon les résultats définitifs diffusés par le ministère de l'Intérieur.

0h48. 42,77% de taux d’abstention

. Les Français ont boudé le premier tour des législatives. Selon des chiffres définitifs, l'abstention s'élève à 42,77%. 

0h40. Un candidat UMP face à Bayrou. A Pau, l'UMP proposera à ses instances le maintien de son candidat, Eric Saubatte, face à François Bayrou.

0h20. Duflot bien partie. Cécile Duflot est arrivée largement en tête avec 48,74% des voix dans la 6e circonscription de Paris. La ministre du Logement affrontera l'UMP Jack-Yves Bohbot, arrivé second, avec 18,30% des voix.

duflot, ministre

© MAXPPP

0h13. Jouanno pour un "barrage absolu au FN". La sénatrice UMP Chantal Jouanno a affirmé sur iTélé qu'elle ne voulait "pas d'alliance en aucune circonstance, ni locale, ni nationale" avec le Front national dont le seul objectif serait, selon elle, "de détruire la droite". La question, qui sera examinée lundi lors du bureau politique de l'UMP, risque de diviser.

23h54. Carlotti affirme être en tête à Marseille. La ministre déléguée aux Personnes handicapées, Marie-Ariette Carlotti, a affirmé dimanche soir qu'elle était arrivée en tête dans la 5ème représentation de Marseille, devançant de 2 points le député UMP sortant Renaud Muselier au premier tour des législatives.

marie-arlette carlotti maxppp 930620

© MAXPPP

23h45. Quel ministre a été élu ? Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et cinq de ses ministres - Laurent Fabius, Victorin Lurel, Delphine Batho, Bernard Cazeneuve et Frédéric Cuvillier - sont élus dès le premier tour.

23h31. Fillon en ballotage favorable à Paris. L’ancien Premier ministre est en ballottage favorable avec 48,6% des voix, face à son rival socialiste, le généticien Axel Kahn, qui récolte 33,9% des voix.



23h13. Vanneste éliminé. Le député sortant de la 10e circonscription du Nord, celle de Tourcoing, Christian Vanneste, dont l'investiture avait été retirée par l'UMP, a été éliminé dès le 1er tour des législatives, dimanche, avec 13,18% des suffrages. Christian Vanneste est arrivé largement derrière la candidate socialiste Zina Dahmani (30,69%) et le candidat de l'UMP Gérald Darmanin (25,06%).

christian vanneste MAXPPP 930620

© MAXPPP

23h10. Ambiance dans le Rhône... Philippe Meirieu, candidat EELV-PS de la 1ère circonscription du Rhône, a annoncé dimanche qu'il se désistait en faveur de Thierry Braillard, candidat soutenu par le maire socialiste de Lyon Gérard Collomb, tout en dénonçant une élection "gravement dévoyée" par ce dernier.

23h. Rama Yade éliminée.

Rama Yade a été éliminée au premier tour dans la 2e circonscription des Hauts-de-Seine où le candidat PS Sébastien Pietrasanta est arrivé largement en tête avec environ 37% des suffrages devant le député sortant (UMP) Manuel Aeschlimann (environ 28%). L'ex-secrétaire d'Etat a récolté seulement près de 14% des suffrages exprimés.

01.04 930x620 Yade

© Reuters

22h40. Claude Guéant en tête. L'ex-ministre de l'Intérieur est arrivé en tête au premier tour de l'élection législative dans la 9e circonscription des Hauts-de-Seine avec 30,41% des voix suivi de près par le dissident de l'UMP Thierry Solère qui a récolté 26,89%. Les deux rivaux de droite retrouveront au deuxième tour la candidate socialiste Martine Even qui avec 13,10% des inscrits dispose du score nécessaire pour se maintenir.

solere, boulogne, gueant

© MAXPPP

22h30. Face à Collard, le candidat UMP hésite à se maintenir. Le député UMP sortant de la 2e circonscription du Gard, Etienne Mourrut, qualifié pour le second tour des législatives en triangulaire derrière le FN et le PS, a déclaré qu'il "hésitait" à maintenir sa candidature. "On hésite, on réfléchit. Ce sera une décision collective prise avec les militants et sympathisants, à la base" et non pas en lien avec l'UMP au niveau national, qui veut le maintien de ses candidats partout où ils le peuvent, a-t-il indiqué alors qu'il a obtenu 23,89% des voix derrière Gilbert Collard (FN, 34,57%) et Katy Guyot (PS, 32,87%).

22h20. A l’UMP, on débattra lundi du cas FN. L'UMP débattra lundi après-midi en bureau politique de son attitude dans les circonscriptions où le second tour des élections législatives opposera un socialiste à un candidat du Front national, a déclaré dimanche soir, Jean-François Copé. 

22h. L'autre Le Pen arrive en tête. La nièce de Marine Le Pen, Marion Maréchal-Le Pen arrive en tête dans la 3e circonscription du Vaucluse avec 34,63% des voix, devant le député UMP sortant Jean-Michel Ferrand (30,03%) et la socialiste Catherine Arkilovitch (21,98%).

marion marechal, marion le pen, reuters 930620

© REUTERS

21h57. Falorni maintient sa candidature face à Royal. Le dissident PS Olivier Falorni a annoncé ce dimanche à l'AFP qu'il maintenait sa candidature pour le 2e tour face à Ségolène Royal, arrivée en tête au premier tour de la circonscription de La Rochelle. "Je ne vais pas retirer ma candidature", a-t-il déclaré à l'AFP. La présidente de Poitou-Charentes venait de lui demander de se retirer à son profit. Selon des résultats officiels, Ségolène Royal a recueilli 32,03% des voix devant Olivier Falorni, 28,91%, et la candidate UMP Sally Chadjaa, 19,47%.        

10.06 Ségolène Royal lors du premier tour des élections législatives. 930620

© MAX PPP

21h45. Bayrou : "un deuxième tour ardu".

"Les résultats sont difficiles et annoncent un deuxième tour particulièrement ardu. Le PS est très haut. Nous sommes seconds et l'UMP réalise un bon score. Les raisons de ce résultat sont très clairs : Une partie importante de mon électorat traditionnel n'a pas compris et n'a pas accepté la décision, qui était la mienne, de voter François Hollande au second tour de la  présidentielle", a expliqué, sans détour, François Bayrou. "Ils ont été meurtris de ce choix et l'ont manifesté dans ce scrutin", a conclu le président du MoDem.

21h40. Entre 8 et 14 sièges pour EELV. "Nous n'en sommes qu'à la mi-temps. Moi je note plus généralement qu'il y a une poussée des forces gouvernementales et du Parti socialiste bien sûr mais également d'EELV par rapport à la présidentielle. Je ne suis pas dans la déception. Je suis à la fois dans la tranquillité et surtout dans la volonté du deuxième tour. Je crois qu'il y a 34 ou 35% pour le PS, 5 à 6% pour EELV. Je constate que la stratégie du Front de gauche a eu moins d'échos dans l'électorat de gauche dans la mesure où le choix que nous avons fait de participer aux responsabilités derrière le gouvernement est une satisfaction", a indiqué Jean-Vincent Placé, n°2 d’Europe Ecologie-Les Verts.

21h35. Une triangulaire pour François Bayrou. Le président du MoDem a obtenu 23,63% des voix dans la 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques, derrière la socialiste Nathalie Chabanne (34,90%), et devant l'UMP Eric Saubatte (21,72%).

21h33 : Batho tweete sa réélection. La ministre déléguée à la Justice Delphine Batho a tweeté (ce qui est rare !) pour annoncer sa réélection dès le premier tour dans les Deux-Sèvres.



21h30. Ayrault appelle à la mobilisation. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a appelé dimanche sur France 2 à la mobilisation des Français au second tour des législatives afin que "le changement s'installe dans la durée", avec une majorité "large, solide et cohérente".

21h20. Le FN provoquerait 30 triangulaires. Selon Brice Teinturier (Ipsos), le parti d'extrême droite pourrait provoquer entre 25 et 30 triangulaires et être présent au second tour dans 55 à 65 cas, ce qui constituerait incontestablement une déception pour le FN.

 21h05. Le Pen remercie les électeurs d’Hénin-Beaumont.

Marine Le Pen a remercié les électeurs d’Hénin-Beaumont. Si les résultats de la 11e circonscription du Pas-de-Calais n'étaient pas encore connus dans le détail dimanche peu après 21h, la présidente du FN semblait surclasser ses adversaires, alors que Jean-Luc Mélenchon a été éliminé au 1er tour. La présidente du Front national, Marine Le Pen a affirmé dimanche que son parti avait "la capacité de gagner" et que cela permettrait au "peuple" de faire "son entrée à l'Assemblée" à l'issue du second tour des législatives le 17 juin.

10.06 Marine Le Pen après l'annonce des résultats du premier tour des législatives à Hénin-Beaumont. 930620

© REUTERS

20h50. Mélenchon dépité.

"Marine Le Pen a vampirisé la droite", estime Jean-Luc Mélenchon. Le candidat du Front de gauche s'adresse à la foule depuis Hénin-Beraumont, voix monotone et triste. Il semble atteint par sa défaite. "Il est normal qu'on soit déçu", lance-t-il. Le chef de la gauche radicale française Jean-Luc Mélenchon a perdu son pari face à la dirigeante de l'extrême droite Marine Le Pen au 1er tour des élections législatives dans le nord de la France, et ne participera pas au second tour dimanche prochain. Jean-Luc Mélenchon, qui défiait Marine Le Pen à Henin-Beaumont, a annoncé lui-même sa défaite: arrivé troisième, il s'est désisté au profit d'un socialiste qui affrontera donc la chef du Front national.


                                                                                                                                                                                                                                                                                           



20h47. Philippot promet "beaucoup de triangulaires".

Le porte-parole du Rassemblement bleu marine (FN et alliés), Florian Philippot, a assuré qu'il y aurait "beaucoup de triangulaires" et "des duels aussi" en raison de la présence de son mouvement au deuxième tour des législatives dimanche prochain.

Marine Le Pen, Steeve Briois et Florian Philippot

Marine Le Pen, Steeve Briois et Florian Philippot © MAXPPP

20h40. Fabius réélu. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a été réélu dimanche dés le premier tour des élections législatives avec 52,8% des suffrages dans la quatrième circonscription de Seine-Maritime, selon des chiffres collectés par la mairie (PS) de Grand-Quevilly. 

20h16: Royal serait en tête à La Rochelle. Ségolène Royal arriverait en tête dans la première circonscription de la Charente-Maritime avec 29% des voix, devant le dissident socialiste Olivier Falorni et la candidate UMP qui obtiendraient chacun environ 25% des voix.

segolène royal vote

segolène royal vote © CAPTURE D'ECRAN ITELE

20h28 : Marine Le Pen en tête à Hénin-Beaumont. La président du FN arrive nettement en tête dans la très disputée 11e circonscription du Pas-de-Calais, devant le candidat PS Philippe Kemel. Jean-Luc Mélenchon, lui, est troisième. Dans la ville d'Hénin-Beaumont, dans la moitié des bureaux, Marine Le Pen obtient environ 48% des voix, Jean-Luc Mélenchon 20%, Philippe Kemel 17%.

20h23. Pour Aubry, rien n'est joué. La première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, a salué le score de la gauche au premier tour des élections législatives dimanche en France mais a estimé que rien n'était joué et appelé à la mobilisation pour le second tour. "La gauche a aujourd'hui un score qui est beaucoup plus élevé qu'au premier tour en 2007", a-t-elle dit sur France 2. "Je pense que rien n'est joué", a-t-elle toutefois ajouté.     

20h20. Duflot "plutôt heureuse" du score d'EEVL. La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Cécile Duflot, s'est dite dimanche soir "plutôt heureuse" du score de son parti au premier tour des législatives, "en net progrès".

20h15. Fillon: "Il n'y a pas eu de vague rose". L'ancien Premier ministre François Fillon a souligné qu'il n'y avait pas eu de "vague rose" en faveur du PS et de ses alliés, dimanche au premier tour des élections législatives, sur TF1. "Pour le parti du président, il n'y a pas d'appétence pour son projet", affirmant qu'il y avait "beaucoup d'inquiétudes quant aux premières mesures qui ont été mises en oeuvre".

20h10. Copé exclut toute alliance avec le FN.

Jean-François Copé, a exclu dimanche toute alliance avec l'extrême droite au soir du premier tour des élections législatives en France. Le patron de l'UMP a rappelé sur la chaîne de télévision France 2 que pour le second tour, prévu le 17 juin, il n'y aurait "pas d'alliance avec le Front national", tout en se félicitant du score de son parti, l'UMP, "supérieur à celui du PS", alors que les premières estimations donnaient la droite et ses alliés à 35% des voix tout comme les socialistes.


  20h. La gauche majoritaire.

 L'ensemble de la gauche (le PS, EELV et Front de gauche) totaliserait 47% des voix au 1er tour des législatives, contre 35% des voix pour la droite (l'UMP et ses alliés) et 13 à 14% pour le Front national. Le PS (avec le PRG et les divers gauche) obtiendrait 35%, EELV 5% et le Front de gauche 6,5% à 7%.

19h30. Christine Taubira arrive à vélo à Matignon. La ministre de la Justice est arrivée en vélo à Matignon, sans oublier son casque. Un mode de transport normal, très en vogue dans le gouvernement Ayrault. 

christine taubira vélo matignon

© MAXPPP

19h10. La plupart des bureaux de vote ont fermé. Ils restent ouverts jusqu’à 20h dans les grandes villes.

19h. Jean-François Copé parlera vers 22h. Le secrétaire général du parti de l’UMP doit prendre la parole vers 22h, depuis le siège du parti.

18h50 : la Corrèze a le plus voté. A 17h, la Corrèze détenait le record de la participation, avec un taux à 58,85%. Viennent ensuite la Lozère et le Cantal, avec 57 %. En revanche, Paris obtient la palme du plus faible taux de participation pour l'instant, avec à peine plus de 40%.


18h20. Aubry parlera vers 21h30. La première secrétaire du PS fera une déclaration vers 21h30 depuis le siège du PS à Solférino.



18h13. "Une élection importante", selon Fillon. François Fillon, candidat UMP dans la 2e circonscription de Paris, a estimé dimanche, après avoir voté à la mairie du VIIe arrondissement de la capitale, que les législatives étaient "une élection importante".

18h10. Qui est en tête dans votre circonscription ? La réponse à partir de 20h en cliquant ici.

17h40. Une octogénaire meurt dans un bureau de vote à Dijon. Âgée de 86 ans, cette femme est décédée d'un malaise cardiaque après avoir glissé son bulletin dans l'urne. Pendant près d'une heure, les secours ont tenté de la réanimer sans succès, avant de constater son décès. Le bureau de vote a dû être fermé pendant l'intervention des secours.

17h20. 60% de participation au 1er tour, selon l’Ifop. Le taux de participation devrait atteindre 60% à la clôture des derniers bureaux de vote à 20h, très près de la participation réelle du premier tour 2007 (60,98%), selon une estimation de l'Ifop-Europe 1. De ce fait, souligne l'institut de sondages, le seuil pour pouvoir se maintenir au second tour sera, en moyenne, de 21,5% des suffrages exprimés, afin d'atteindre 12,5% des inscrits, comme l'exige la loi.

10.06 L'isoloir d'un bureau de vote à Nantes pour les législatives. 930620

© REUTERS

17h. La participation en baisse.

Selon le ministère de l’Intérieur, le taux de participation était de 48,31% dimanche à 17h. A titre de comparaison, elle était de 49,28% en 2007 à la même heure. La participation est largement inférieure à celle enregistrée, à 17H00, au premier tour de l'élection présidentielle, le 22 avril dernier (70,59%), comme c'est toujours le cas lors d'un scrutin législatif par rapport à un scrutin présidentiel.


16h30. Côté participation, la banlieue parisienne fait exception. Alors qu'à midi, le taux de participation était en baisse par rapport au premier tour des législatives de 2007 à la même heure, la tendance est en revanche à la hausse en banlieue parisienne. Cette progression est particulièrement nette dans le Val-d'Oise (17,4% contre 13,3%) et les Yvelines (19,2% contre 17,3%). Seul l'Essonne observe un recul de la participation (13,8% contre 15%).

16h20. Les législatives dans vos bureaux de vote. Avec les réseaux sociaux, tout le monde peut partager son bureau de vote. Vous êtes nombreux à publier des photos de vos votes sur Twitter, Instagram ou Facebook. >> A voir sur Le Lab, en cliquant ici.

15h56 : Cécile Duflot a voté. Candidate dans la sixième circonscription de Paris, la ministre du Logement a voté en début d'après-midi dans une école du XIe arrondissement de Paris, dans la circonscription qui jouxte celle qu'elle brigue.

15h40 : FN et Front de Gauche s'accusent mutuellement après les incidents survenus à Méricourt, dans le Pas-de-Calais. Marine Le Pen y a vu les "vieilles méthodes des communistes", alors que pour Jean-Luc Mélenchon, il s'agit là d'une "provocation" du FN.

15h33 : Le MoDem saisit le CSA.

En cause : un reportage de TF1 diffusé dimanche midi et consacré à la ville d'Orléans et ses attraits touristiques. Il lui est reproché à la chaîne de trop insister sur la mise en service prochaine d'une deuxième ligne de tramway, ce qui, selon le MoDem, "met en avant" et "valorise implicitement" le bilan d'élus UMP de la ville, dont certains sont candidats.

15h30 : "Tour des bureaux de vote de la circonscription : toujours un moment émouvant", écrit Pierre Moscovici sur son compte Twitter.


13h57 : Najat Vallaud-Belkacem a voté. La ministre des Droits des femmes a posté une photo sur son compte Twitter.


13h00 : Jean-Marc Ayrault a voté à Nantes.

Le Premier ministre brigue un sixième mandat de député dans la troisième circonscription, où il a été élu sans discontinuer depuis 1988.

jean-marc ayrault vote à Nantes

© REUTERS

12h45 : Alain Juppé vote à Bordeaux. Le maire de Bordeaux et ex-ministre des Affaires étrangères n'est pas candidat aux législatives.

12h40 : Des incidents dans un bureau du Pas-de-Calais.

Dans la onzième circonscription du département, où s'affrontent Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, le président d'un bureau de vote a refusé la présence d'un assesseur du Front national. D'après lui, il n'était pas en règle. La police a dû intervenir et la préfecture a finalement validé la présence de l'assesseur FN.

12h35 : Jean-François Copé a voté à Meaux. Le secrétaire général de l'UMP est candidat à sa réélection dans la sixième circonscription de Seine-et-Marne.

12:30 : Comité d'accueil pour Frédéric Cuvillier. Le ministre délégué à l'Economie a été accueilli dimanche à son bureau de vote de Marseille par une délégation CGT de marins, venus dénoncer notamment la concurrence des compagnies employant des marins étrangers, moins bien payés.

12h00 : 21,06% de participation à midi.

La participation est un peu plus faible qu'en 2007 à la même heure, où elle s'élevait à 22,56%. Et comme c'est toujours le cas, elle est aussi largement inférieure à celle enregistrée à midi au premier tour de l'élection présidentielle, le 22 avril dernier.

11h52 : Réquisitionnés, des élus démissionnent. Pour protester contre le projet de ligne à très haute tension du futur réacteur EPR de Flamanville, les élus d'un village de la Manche voulaient boycotter le scrutin législatif. Les dix conseillers municipaux ont été réquisitionnés et ont ont décidé de démissionner.

nicolas sarkozy vote

© CAPTURE D'ECRAN ITELE

11h45 : Nicolas Sarkozy a voté à Paris.

Accompagné de Carla Bruni-Sarkozy, il s'est rendu en fin de matinée dans son bureau de vote du XVIe arrondissement de Paris, où il a été accueilli par des "bravo !" et des applaudissements.


11h40 : Ségolène Royal a voté à La Rochelle. Elle y affronte notamment le dissident PS Olivier Falorni.

marine le pen vote

© CAPTURE D'ECRAN BFMTV

11h32 : Marine Le Pen a voté, entourée d'une nuée de journalistes.

Dans la circonscription d'Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, le candidat socialiste Philippe Kemel a voté un peu plus tôt dans la matinée. Quant à Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Front de Gauche, il a fait le choix de voter par procuration.

11h23 : Bernard Accoyer a voté en Haute-Savoie. Le président de l'Assemblée nationale, candidat à sa réélection dans la première circonscription du département, a voté dans son fief d'Annecy-le-Vieux.

11h20 : La ministre de la Culture a voté. Aurélie Filippetti s'est rendue à Metz, où elle est également candidate. Si elle n'est pas élue, elle devra quitter le gouvernement.

 

hollande tulle

© CAPTURE D'ECRAN ITELE

11h05 : François Hollande a voté.

C'est dans son fief de Tulle, en Corrèze, que le chef de l'Etat a voté. Sous la pluie, François Hollande a serré les mains de quelques habitants et signé des autographes, avant d'entrer dans son bureau de vote. Sa compagne Valérie Trierweiler n'était pas avec lui. Avant de rejoindre l'Elysée en début d'après-midi, en voiture, le chef de l'Etat avait l'intention de déjeuner dans son restaurant fétiche, le Central.

Dans le bureau de vote, François Hollande fait la bise aux habitants, rapporte la journaliste Charlotte Chaffanjon sur son compte Twitter


François Hollande dans son bureau de vote :




10h16 : Pierre Moscovici a voté dans le Doubs.

Le ministre des Finances, candidat dans la quatrième circonscription du département, a pour principaux adversaires l'UMP Charles Demouge, le centriste Jean-Claude Durupt et la FN Sophie Montel.

10h11 : Des problèmes de bulletins à Paris ? D'après Le Parisien, deux candidats de la deuxième circonscription de Paris n'ont pas pu imprimer leurs bulletins, faute de moyens. L'un des deux candidats a même invité ses électeurs à aller imprimer eux-mêmes leurs bulletins après l'avoir téléchargé sur Internet.

10h08 : Laurent Fabius a voté. Le ministre des Affaires étrangères, candidat dans la quatrième circonscription de Seine-Maritime, a voté à Grand-Quevilly, dans la banlieue de Rouen.

marie-arlette carlotti

© CAPTURE D'ECRAN BFMTV

9h45 : Marie-Arlette Carlotti a voté. La ministre déléguée aux personnes handicapées votait à Marseille, rapporte La Dépêche du Midi. Elle est le premier membre du gouvernement à voter. 

9h37 : La participation, une question majeure. Quel sera le taux d'abstention pour le premier tour des législatives ? Il devrait être au hausse par rapport à la présidentielle. L'enjeu est pourtant de taille, car si la participation est élevée, le nombre de triangulaires sera réduit.

9h30 : "Je n'ai jamais raté une élection". Yohann, 26 ans, explique au micro d'Europe 1 qu'il a dû mettre son réveil plus tôt que d'habitude dimanche pour aller voter dans le 13e arrondissement de Paris, puis prendre son train. "Je me sens toujours engagé du devoir civique", confie-t-il.

françois bayrou vote

© CAPTURE D'ECRAN BFMTV

8h49 : Bayrou a déjà voté.

"Je suis venu voter tôt, comme d'habitude, parce que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt", a expliqué le président du MoDem, qui a voté dans la deuxième circonscription des Pyrénées-Atlantiques, à Pau.

8h00 : Ouverture des bureaux de vote.

Quelque 64.000 bureaux de vote ont ouvert en métropole dimanche pour le premier tour des élections législatives. Ils fermeront à 18h00 dans la plupart des communes, et à 19h00 ou 20h00 dans les grandes villes.