31 ans après, la Bastille s'enflamme

  • A
  • A
31 ans après, la Bastille s'enflamme
@ Reuters
Partagez sur :

C'est sur cette même place que la gauche s'était réunie le 10 mai 1981 pour la victoire de Mitterrand.

Klaxons, drapeaux tricolores, slogans, chants populaires… La fête en l'honneur de François Hollande place de la Bastille a des airs de déjà vu. C'est en effet sur cette même place que la gauche avait fêté François Mitterrand, le 10 mai 1981. Lionel Jospin, premier secrétaire du PS de l'époque, avait alors appelé les électeurs à célébrer là-bas la victoire du premier socialiste élu président sous la Ve République.

>> (Re)découvrez notre mini-site spécial 10 mai 1981

Dimanche, soit 31 ans plus tard, la foule est revenue célébrer place de la Bastille la victoire de François Hollande. Les résultats du second tour du scrutin ont été projetés sur un écran géant installé pour l'occasion sur les lieux. Les premières estimations diffusées par les chaînes de télévisions faisaient état de 51,8% des voix pour François Hollande et 48,2 pour Nicolas Sarkozy. Un chiffre proche de celui qu'avait réalisé François Mitterrand en 1981. Le candidat socialiste avait été élu président de la République avec 51,76% des voix face à Valérie Giscard d’Estaing (48,24%).

Pas les mêmes slogans, mais la même joie

Fête place de la Bastille élection Mitterrand 10 mai 1981

© Maxppp

En 31 ans, les slogans, eux, ont quelque peu changé. Les "Giscard au chômage", "Giscard salaud, le peuple a eu ta peau", "Président Mitterrand ! Mitterrand !", ou encore "Elkabbach à l'usine !", ont donc été remplacés par des "Sarko, c'est fini! ", "Hollande président!" et autres "On a gagné! On a gagné!". Si les slogans ont été revus au goût du jour, l'engouement, lui, est le même.

Écoutez des témoignages sur la fête du 10 mai 1981 :







Des airs de 14 juillet place de la Bastille



par Europe1fr

06.05 La place de la Bastille est noire de monde après la victoire de François Hollande. 930620

© Reuters

La clameur sur cette place aussi noire de monde que la rue de Solférino, où se trouve le siège du Parti socialiste, est en effet immense. Des fumigènes sont allumés tandis, les drapeaux tricolores flottent au milieu de ceux du PS, du Front de Gauche, des écologistes. Certains entreprennent d'escalader la colonne de Juillet, les barrières sont enjambées et la foule se presse vers la scène.

Cali, Noah, Balasko vs Coluche, Lavilliers, Trintignant

06.05-yannick-noah-930620
Plusieurs artistes ont d'ailleurs défilé sur cette scène. Notamment Cali, la Grande Sophie, Yannick Noah ou encore Juliette. "Hollande président, ça va changer la notion de président. C'est un homme honnête", dit la comédienne Josiane Balasko, soutien de longue date des socialistes et de François Hollande, "heureuse d'être là". Même son de cloche du côté de l'acteur Michel Piccoli, 86 ans, qui ne cache pas son émotion : "J'étais là il y a 30 ans. Je pense beaucoup à François Mitterrand."

Il y a 31 ans de nombreuses personnalités s'étaient également rendues place de la Bastille pour rendre hommage à la victoire de François Mitterrand. La chanteuse polonaise Anna Prucnal avait ouvert les festivités en chantant l’Internationale en polonais. Coluche, Bernard Lavilliers, Jean-Louis Trintignant étaient également de la partie.

Hollande attendu tard dans la soirée

"J'étais déjà là en 1981, sous la pluie, et c'est important que les enfants voient ça", raconte Olivier Guedj, dentiste de 44 ans venu avec ses enfants et un ami. "J'avais 14 ans, mais je me souviens de la liesse, de la foule." En 1981, la fête s'était organisée dans l'improvisation, dans l'après-midi, quand les sondages ne laissaient plus le moindre doute sur l'identité du vainqueur. Elle s'était aussi tenue sous la pluie. Cette fois, sous un ciel toujours menaçant, elle a été préparée.