26 ans après, Carcassonne repasse à gauche

  • A
  • A
26 ans après, Carcassonne repasse à gauche
Partagez sur :

Le député PS Jean-Claude Perez a battu le maire sortant UMP Gerard Larrat, dont l'élection avait été annulée pour fraude.

"Vingt-six ans après, on y est. Je suis ravi et heureux. J'ai ce qui m'intéresse de plus: qu'on parle de Carcassonne en bien et pas en terme de fraude", a déclaré dimanche le député socialiste Jean-Claude Perez vainqueur de l’élection municipale partielle de Carcassonne. A la tête d'une liste d'union PS-PCF-PRG soutenue au second tour par le MoDem et implicitement par les Verts, Jean-Claude Perez a totalisé 54,03% des voix, contre Gérard Larrat (45,97 %), le maire sortant.

La victoire aux municipales de 2008 du maire sortant de Carcassonne Gérard Larrat (UMP) face au même Jean-Claude Pérez, obtenue avec 56 voix d'avance, avait été annulée en mai par le Conseil d'Etaten raison de la présence avérée d'une centaine de "faux électeurs" sur les listes électorales.

Bastion de la gauche depuis la deuxième guerre mondiale, la ville était passée à droite en 1983 lorsque Raymond Chésa (RPR, puis UMP) avait bénéficié d'une division de la gauche. Il avait administré Carcassonne jusqu'à sa mort en 2005.