2017 : Nicolas Sarkozy tisse sa toile

  • A
  • A
2017 : Nicolas Sarkozy tisse sa toile
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’INFO POLITIQUE - L’ex-président veut notamment profiter des réseaux sociaux pour se rapprocher des Français.

L’INFO. Mercredi matin, Bernadette Chirac a, le plus naturellement du monde, assuré que Nicolas Sarkozy serait "évidemment" candidat en 2017. L’ancienne Première dame ne doute pas une seconde du retour de l’ancien président. Et à voir l’agenda de Nicolas Sarkozy, difficile de lui donner tort. 

>> Selon Caroline Roux, éditorialiste politique d’Europe 1, le champion des sondages à droite a en effet décidé de repartir sur le terrain. Voici comment : 



Sarkozy de retour ? Rien de nouveau...par Europe1fr

Des coups de fils aux élus. Nicolas Sarkozy continue de préparer son retour, sans trop en faire. S’intéresser aux élus fait partie du job. Ténors et inconnus se relaient donc dans ses bureaux de la rue Mirosmenil, à Paris. Mardi, il a même passé un petit coup de fil de soutien aux élus touchés par les intempéries, dans le Var. "Il m'a fait part de son soutien en me disant que lui aussi a été maire un jour et qu'il sait tous les tracas que ce genre de catastrophe provoque. Il m'a transmis toute son amitié aux Hyéroises et aux Hyérois", a ainsi raconté Jacques Politi le maire divers droite d'Hyères.

Un discours à venir. Le 30 janvier c’est en Charente Maritime que s’écrira le prochain épisode de son retour annoncé. Comme il l’avait déjà fait en Haute-Savoie, Nicolas Sarkozy viendra décorer un ancien parlementaire du coin. "C’est là que l’ancien président passait ses vacances quand il était petit", expliquent ses proches. Une petite visite qui lui permettra de prononcer un discours et de poser pour la photo, qui se retrouvera dans tous les journaux le lendemain. Ou comment occuper le terrain sans claironner qu’il est bien de retour aux affaires.

Sans-titre-1

Les réseaux sociaux privilégiés.  Autre moyen utilisé par l’équipe de l’ancien président pour continuer à exister : les réseaux sociaux. Il y a deux jours son compte Instagram a ainsi été réactivé. La dernière photo postée était une image du débat de l’entre-deux-tours face à François Hollande, en 2012. Nouveau départ : après un Sarkozy tendu et acculé,  on le découvre cette fois souriant au comptoir d’un troquet, avec des Français. Une photo prise lundi dernier pendant sa tournée des commerçants de la rue de Miromesnil à Paris. Son entourage promet déjà qu’il y en aura d’autres, ainsi que des petites vidéos très courtes.

Dans son entourage, on a désormais bien compris l’intérêt de maitriser au mieux les réseaux sociaux "car on maîtrise totalement le message et c’est une base de données colossale", confirme un proche. Quand l’UMP arrive péniblement à 250 000 militants, Nicolas Sarkozy, lui, totalise aujourd’hui 455.000 abonnés sur Twitter, 900.000 sur Facebook et 18.000 sur Instagram. Un bon moyen de construire une relation directe avec les Français sans passer par la case UMP, qu’il regarde de loin.

Bernadette Chirac et Sarkozy

Bernadette Chirac ne s’est pas fait gronder. Au mois de mars, à Nice, Bernadette Chirac sera elle aussi, sera mise à contribution pour une petite visite à Nice aux côtés de l’ancien président. Ensemble ils iront inaugurer un nouveau foyer pour les malades l’Alzheimer. Sur Europe 1, l’ancienne Première dame craignait de "se faire gronder" s’il en disait trop sur les envies de Nicolas Sarkozy. Cela n’a pas été le cas. Mais "si un jour Nicolas Sarkozy doit annoncer sa candidature, ce n’est pas Bernadette Chirac qui le fera", s’amuse un intime de l’ancien chef de l’Etat.

sur le même sujet, sujet,

• PHOTO - Nicolas Sarkozy de retour sur Instagram

• DÉCRYPTAGE - Pourquoi Sarkozy gêne l’UMP