13-Novembre : hommage de Cazeneuve aux agents du Stade de France

  • A
  • A
13-Novembre : hommage de Cazeneuve aux agents du Stade de France
Bernard Cazeneuve, ministre de l'Interieur@ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a rendu hommage mardi soir à vingt agents de la sécurité du Stade de France, à Saint-Denis, cible des djihadistes du 13 novembre 2015, qui ont "permis d'éviter le pire".

C'est un geste hautement symbolique. Six mois après les attentats de Paris et de Saint-Denis, le ministre de l’Intérieur a réuni les 27 agents de sécurité du Stade de France, hommes et femmes, en son ministère place Beauvau pour les décorer de la médaille d'argent de la sécurité intérieure.

"Ils ont permis d'éviter le pire". "Ils ont permis, avec leurs collègues, d'éviter que le pire n'advienne", a affirmé Bernard Cazeneuve. Ce "soir-là", a poursuivi le ministre, alors que le président François Hollande assistait comme 80.000 spectateurs à un match de football France-Allemagne, "si les terroristes étaient parvenus à mettre leur projet initial à exécution," il y aurait eu "un grand nombre de victimes supplémentaires".

"De véritables héros". Les agents, selon lui, ont notamment permis d'évacuer la foule et l'un des décorés, Salim Toorabally, a repoussé un des kamikazes en lui bloquant l'accès au stade. "Je sais que nombre d'entre vous ont été blessés et que le traumatisme ne s'est pas dissipé, vous êtes de véritables héros", a déclaré le ministre, accompagné de la secrétaire d'Etat chargée de l'Aide aux victimes, Juliette Méadel.

Un souvenir traumatique. Salim Toorabally a indiqué  être "très fier de cet hommage". "Je repense toujours" au 13 novembre", jour et nuit", a-t-il dit. "Il y a des hauts et des bas, j'ai encore l'odeur de l'explosion au nez mais j'ai recommencé à travailler au Stade. C'est ce qui m'aide", a-t-il ajouté.

Hommages aux agents de sécurité. Bernard Cazeneuve a également rappelé que de nombreux agents de sécurité privée assureront la sécurité de l'Euro de football, du 10 juin au 10 juillet en France, insistant sur la "coproduction" de la sécurité à cette occasion.
Trois kamikazes se sont fait exploser le 13 novembre 2015 autour du Stade de France, faisant un mort et plusieurs dizaines de blessés. Au total, les attentats du 13 novembre, revendiqués par les djihadistes de l'Etat islamique, ont fait 130 morts.