11-Septembre : les souvenirs de Sarkozy

  • A
  • A
11-Septembre : les souvenirs de Sarkozy
"On aurait dit un film au ralenti", a raconté Nicolas Sarkozy, se souvenant du 11-Septembre.@ REUTERS
Partagez sur :

A l’ambassade américaine, le chef de l’Etat a rendu hommage aux victimes des attaques.

"On aurait dit un film au ralenti". Nicolas Sarkozy s’est rendu vendredi à l’ambassade américaine à Paris, où il a rendu hommage aux victimes des attaques du 11-Septembre 2001, évoquant à l’issue de la cérémonie ses propres souvenirs de cette journée. "J’étais stupéfait", a-t-il confié, évoquant un "film au ralenti, avec le ciel bleu et pas un son".

A l’époque, le chef de l’Etat était maire de Neuilly-sur-Seine. C’est depuis son bureau, à la mairie, qu’il se souvient avoir regardé les images à la télévision. "Quand le deuxième avion est entré dans l’autre tour, j’ai cru qu’on nous repassait les images du premier avion, mais sous un angle différent", a-t-il confié.

Un morceau de tour dans son bureau

Le président  a également réaffirmé les "liens indélébiles" unissant la France et les États-Unis. "Chaque Français s’est senti frappé" ce jour-là, a-t-il affirmé. Il a en outre estimé que le printemps de la démocratie arabe était "la plus belle réponse à ces assassinats en masse et à ces assassins".

Nicolas Sarkozy a également jugé que les dix années écoulées donnaient des raisons d’espérer puisque les instigateurs des attentats ont échoué à "porter un coup fatal" aux valeurs des démocraties et à "jeter irrémédiablement l’un contre l’autre" les mondes occidental et musulman.

"Nous n’avons pas le droit de nous diviser en souvenir des morts du 11-Septembre", a-t-il enfin lancé. Lui ne risque en tout cas pas d’oublier cet événement : dans son bureau, il a installé un "morceau de tour fondu", offert par la présidente de l’Association des victimes du 11-Septembre.

>> Où vous étiez le 11 septembre 2001 ? Racontez-nous sur notre carte spéciale 11-Septembre : http://apps.facebook.com/nine-eleven/