10.000 condamnés dangereux sont "dehors"

  • A
  • A
10.000 condamnés dangereux sont "dehors"
Jean-Marie Bockel suggère de "multiplier les alternatives à la prison"@ Europe 1
Partagez sur :

Pour remédier à la saturation des prisons, Jean-Marie Bockel suggère plusieurs mesures.

30.000 peines n’ont pas été exécutées en 2009. Pour y remédier, Nicolas Sarkozy a demandé mercredi au député Eric Ciotti de réfléchir à une série de mesures. Pour Jean-Marie Bockel, l'ancien secrétaire d'Etat à la Justice, il est important de bien distinguer les peines.

"Il y a des personnes qui ne représentent aucune dangerosité mais qui doivent exécuter des peines", a-t-il estimé vendredi matin sur Europe 1. Pour ces personnes, Jean-Marie Bockel propose de "multiplier les alternatives à la prison", en développant notamment le bracelet électronique ou les prisons ouvertes. Dans ces établissements, sans barreau, les détenus s'engagent à ne pas s'évader.

Pour Jean-Marie Bockel, il faut "multiplier les alternatives" à la prison :

Construire 20.000 cellules supplémentaires

En revanche, "10.000 personnes sont dehors et posent problème" précise Jean-Marie Bockel. En cause, le manque de suivi et le manque de place dans les établissements pénitentiaires français. "La saturation des prisons est un problème régulièrement dénoncé en France", déplore le sénateur.

Le gouvernement n’a donc pas le choix, juge Jean-Marie- Bockel. "Soit il construit 20.000 cellules supplémentaires dans les années à venir, explique-t-il, soit il développe des alternatives à la prison, y compris pour les peines longues".