Platini et les Verts sont confiants

  • A
  • A
Platini et les Verts sont confiants
@ MAXPPP
Partagez sur :

D1 - Avant le déplacement à Nantes, mardi, le meneur de jeu des Verts affiche une belle sérénité.

Article rédigé à partir des archives sonores d'Europe 1 datant du 10 mai 1981.

Trois jours après avoir concédé le nul, en championnat, face à Lens (0-0), Saint-Etienne a remporté son quart de finale aller face à Montpellier (D2), vendredi (2-1). Absent contre les Sang et Or, Michel Platini a effectué son retour dans le onze de départ. Et s'il n'a pas marqué, l'ancien joueur de l'AS Nancy-Lorraine s'est plutôt montré à son avantage.

Ce retour en forme constitue une bonne nouvelle pour les Verts, alors que les échéances se succèdent. Dès mardi, les joueurs de Robert Herbin seront ainsi au stade Marcel-Saupin, pour le choc face à un autre candidat au titre, le FC Nantes. Platini, auteur de 17 buts cette saison, n'appréhende pas spécialement cette rencontre.

"Nantes est un match comme les autres, où je crois que ce n'est pas nous qui avons beaucoup à perdre. Nous, on est n'est pas au mieux de notre forme, les Nantais ne sont pas au mieux de leur forme. C'est toutes les équipes qui jouent le haut du tableau, qui jouent sur toutes les compétitions, avec des joueurs en équipe de France, qui ont des problèmes à l'heure actuelle", souligne le n°10 stéphanois au micro d'Europe 1. Pour lui, c'est une certitude, "si (l'ASSE) gagne, il n'y aura plus de problème, on sera champions".

"Je crois que tout le monde est fatigué", estime Platini :

Ce match à Nantes, important dans la course au titre, l'est également pour Platini lui-même, à quelques jours de l'affiche entre la France et le Brésil, vendredi 15 mai, au Parc des princes. Mais le natif de Joeuf ne veut pas se mettre de pression inutile. "Michel Hidalgo m'a averti qu'il viendrait à Nantes pour voir ma prestation. Et je lui ai dit qu'il avait parfaitement raison. Si je ne me sens pas en bonne condition, je préfère ne pas jouer." Le grand rendez-vous pour les Bleus, et Platini le sait bien, c'est le 9 septembre prochain, en Belgique, en qualifications pour la Coupe du monde 1982.