Un acteur de la série "Glee" inculpé pour pédopornographie

  • A
  • A
Un acteur de la série "Glee" inculpé pour pédopornographie
@ KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Agé de 33 ans, cet acteur a reçu et stocké des images pédopornographiques sur un ordinateur ainsi que sur une clé USB. 

L'acteur américain Mark Salling, connu pour son rôle dans la série musicale à succès "Glee", a été inculpé vendredi pour possession de documents pornographiques mettant en scène des enfants.

Un stock d'images considérable. Les deux chefs d'inculpation pesant sur l'acteur de 33 ans stipulent que Mark Salling aurait reçu et stocké des images pédopornographiques sur un ordinateur portable et une clé USB saisis à son domicile de la région de Los Angeles en décembre dernier. Mark Salling avait été libéré sous caution après son arrestation par la police de Los Angeles. Lorsque les enquêteurs locaux ont découvert l'étendue du stock - plusieurs milliers d'images et de vidéos pornographiques mettant en scène des enfants et particulièrement des fillettes - le cas de Mark Salling a été transféré aux autorités fédérales.

"Des individus avec toutes sortes de parcours". "Le stéréotype traditionnel sur le type de personnes qui commettent des crimes d'exploitation sexuelle d'enfants ne concorde tout simplement pas avec la réalité", a insisté Joseph Macias, qui dirige le service d'enquêtes de l'Agence fédérale de l'immigration (ICE) à Los Angeles. "Nous espérons que des cas comme celui-ci peuvent faire prendre conscience" du problème de la pédopornographie qui concerne des individus "de tous âges et avec toutes sortes de parcours", a-t-il poursuivi.

Il risque 5 à 20 ans de prison.Mark Salling, qui tient le rôle de Noah Puckerman dans la série "Glee", risque au moins 5 ans de prison et jusqu'à 20 ans derrière les barreaux s'il est condamné pour avoir reçu des documents pédopornographiques. Il encourt aussi jusqu'à 20 ans de prison pour possession de ces documents. Les autorités ont précisé que l'acteur avait accepté de se rendre aux autorités fédérales le 3 juin. Il doit comparaître pour les deux chefs d'inculpation le même jour et le juge décidera à ce moment-là s'il doit ou non être libéré sous caution.