Winehouse n'est pas morte d'overdose

  • A
  • A
Winehouse n'est pas morte d'overdose
Les analyses ont montré qu'Amy Winehouse n'avait pas consommé de drogue mais de l'al avant sa mort.ool.@ REUTERS/Toby Melville
Partagez sur :

Les analyses ont montré que la chanteuse n'avait pas consommé de drogue mais de l'alcool.

Ce n'est pas la drogue qui a tué Amy Winehouse. Si la chanteuse avait bien bu de l'alcool avant sa mort, en revanche les conclusions des analyses toxicologiques révélées mardi montrent qu'elle n'avait pas consommé de "substances illégales".

Impossible de déterminer si l'alcool a causé la mort

Les résultats de analyses pratiquées sur le corps d'Amy Winehouse, après son décès le 23 juillet dernier, permettent donc d'écarter l'hypothèse d'une overdose. Mais elle ne permettent toujours pas de déterminer les causes de la mort de la chanteuse. "Les résultats indiquent la présence d'alcool mais il n'est pas encore possible de déterminer si cela a joué un rôle dans sa mort", a indiqué la famille d'Amy Winehouse dans un communiqué.

Une enquête judiciaire ouverte

Une enquête judiciaire a été ouverte et devrait permettre d'élucider le mystère. Ses conclusions sont attendues en octobre. En juillet, la police avait indiqué n'avoir rien trouvé de "suspect" dans l'appartement londonien d'Amy Winehouse du quartier populaire de Camden, où elle est morte.

Les frasques d'Amy Winehouse dues à l'alcool et à la drogue avaient souvent éclipsé ses performances artistiques. Son titre le plus célèbre, Rehab, décrivait en détail sa réticence à entrer en cure de désintoxication.