Vous allez adorer le charme de Metronomy

  • A
  • A
Vous allez adorer le charme de Metronomy
@ MAXPPP
Partagez sur :

NOTRE COUP DE COEUR -  Le groupe anglais sort Love Letters, (Lettres d’amour) son quatrième album, le 10 mars. 

Après le rêveur The English Riviera, sorti en 2011, Love Letters, le quatrième album de Metronomy, est dans les bacs. En tout, dix titres électro-rock comme "I’m Aquarius", dont le clip éponyme a été réalisé par Michel Gondry. Après la chanson "The Bay", issue de leur dernier album véritable hymne aux vacances, et après le titre "The Look", qui nous a tant plu, le groupe revient avec clavier, batterie, tambourin et lignes de basse dans un nouvel opus, à la pop toujours aussi planante et rafraîchissante. Vous ne connaissez pas Metronomy ? On va vous donner envie de tendre l'oreille. 

Metronomy ? Aujourd’hui, ils sont quatre. Au départ c’est Joseph Mount, le chanteur du groupe, souvent aussi courbé sur un synthé ou sur une guitare, qui a fondé Metronomy. Le nom, il l’a choisi "parce que ça sonnait bien", dit-il. Le leader du groupe vient du sud ouest de l’Angleterre. C’est dans le Devon, où il a grandi, qu’il a commencé à faire ses propres compositions électroniques à l’aide d’un vieil ordinateur. Après avoir déménagé à Londres, Oscar Cash et Gabriel Stebbing le rejoignent sur scène pour jouer ses morceaux. Les trois jeunes gens se produisent dans de petites salles. Puis en 2010, Gabriel Stebbing quitte le groupe et Anna Prior et Gbenga Adelekan le rejoignent : elle, à la batterie, lui, à la basse. Metronomy obtient alors une nouvelle visibilité et sort trois albums en six ans, entre 2006 et 2011.

The Look est  issu de leur dernier opus, The English Riviera :

Des remixes éclectiques. Joseph Mount a des influences multiples. "Des bonnes, des moins bonnes ", dit-il en plaisantant. La plus connue ? Peut-être celle des Beatles, Nirvana aussi quand il était adolescent, et le hip hop. C’est par des remixes décalés, allant de Britney Spears (Toxic) à The Cure (Fascination Street), en passant par Charlotte Gainsbourg (5 :55) ou encore Lady Gaga (Yoü and I) que le groupe se fait connaître, en 2006.

Metronomy offre une version originale de la chanson signée Charlotte Gainsbourg, 5 :55 :

…ou de celle de Lady Gaga - Yoü And I:

…Retour aux méthodes artisanales. Le groupe fait une musique résolument moderne, mais l’ordinateur n’est pas central dans leur musique. Et c’est voulu. Car si la machine aurait tendance à éloigner le public, une batterie ou une basse sont tout de suite plus accessibles, a maintes fois confié le leader du groupe. Aussi bien à l’écoute que pour l’univers visuel. "C'est vrai que les arrangements sont beaucoup plus simples, plus minimalistes, confie Joseph Mount au micro d'Europe 1, mais ça c'est parce qu'on a enregistré dans un studio à l'ancienne, sans ordinateur. Et les choix sont limités par rapport à ce qu'on peut faire en numérique." Sur Love Letters, il empoigne carrément un tambourin. Le groupe utilise aussi des boîtes à rythmes, mais un ancien modèle des années 70, qui donne un son "rétro". Résultat : une couleur volontairement "old school", qui a du charme. Pour couronner le tout, Metronomy a tenu à enregistrer dans les studios anglais Toe Rag. L’objectif ? Retrouver un son des années 60, grâce à du matériel d’enregistrement vintage.

Chorégraphie et loupiotes. Sur scène c’est encore l’ordinateur qui prend trop de place. Metronomy voulait faire de ses concerts un spectacle. Pour l’atmosphère, les quatre musiciens ont donc décidé d’adopter des lampes clignotantes fixées à leurs tee-shirts. Mais pour éviter d’agacer le spectateur, quand-même, cet effet clignotant ne s’anime que sur certains titres. Sur scène, c'est électrique et dansant. Quant aux lumières, c’est Joseph Mount qui en a eu l’idée, simplement en les voyant dans la vitrine d’un magasin.

Metronomy sur scène 930X620

Un clip réalisé avec Gondry. Le chanteur du groupe a confié un jour qu’il rêverait de travailler avec Steven Spielberg. En attendant, c’est Michel Gondry qui a réalisé l’un des clips du groupe, Love Letters, qui a donné son nom au nouvel album. Exactement comme dans son film, La sciences des rêves, le réalisteur se laisse aller à un délire poétique, parfaitement dans le ton de la musique, à la fois joyeuse et planante.

Love Letters, de Metronomy :

Le réalisateur Edouard Salier, qui a réalisé le clip de Justice, Civilization, a travaillé sur I’m Aquarius, de Metronomy :

A chaque sortie d’album, Metronomy pense que ce sera le dernier. Cette fois, la surprise et le plaisir du succès ont apparemment donné encore un peu d’énergie au groupe.

>>> Thierry Lecamp recevra le groupe Metronomy samedi soir dans l’émission On Connaît La Musique  (à partir de 22h sur Europe 1),  avec Franck Monnet et Gaspard Royant.

Au programme : 4 titres live (3 extraits du nouvel album, dont Love Letters et The Look) et l'interview avec Joseph Mount, leader du groupe.

 
sur le même sujet, sujet,

"G I R L" : la "lettre d’amour" de Pharrell Williams

MUSIQUE - Die Antwoord : attention, groupe déjanté