Victoires : un triplé pour Gaëtan Roussel

  • A
  • A
Victoires : un triplé pour Gaëtan Roussel
Eddy Mitchell, Victoire du concert de l'année 2011.@ MAXPPP
Partagez sur :

L'ancien chanteur de Louise Attaque a obtenu trois trophées lors des 26e Victoires de la Musique.

Le favori a triomphé. Gaëtan Roussel est le grand gagnant des 26e Victoires de la Musique, dont la seconde partie s'est déroulée mardi. L'ancien chanteur de Louise Attaque a obtenu les Victoires du meilleur artiste masculin de l'année et de l'album de l'année, pour Ginger. Des prix qui viennent s'ajouter à la Victoire du meilleur album rock, obtenu le 9 février dernier lors de la première soirée des Victoires de la musique.

Du côté des femmes, Yael Naïm a été sacrée meilleure artiste féminine de l'année. La Franco-israélienne, qui vient de publier son album She was a boy, l'emporte dans une compétition plutôt ouverte, face à Vanessa Paradis, Asa et Coeur de Pirate.

Zaz, meilleure chanson

Le tube de l'été dernier, Je veux, de Zaz, a obtenu le prix de la meilleure chanson originale de l'année. La jeune femme devance donc Stromae, et son titre Alors on danse, qui faisait figure de favori.

La note humoristique de la soirée est venue du prix du meilleur clip, remporté par Philippe Katerine pour son déjanté La Banane.

M et Eddy Mitchell ex-aequo

Chose rare, une victoires ex-aequo a été remise mardi. Matthieu Chedid, alias M, et Eddy Mitchell, sont tous les deux montés sur scène pour recevoir le prix du meilleur spectacle musical. Tout un symbole pour "M. Eddy", qui fera ses adieux à la scène le 5 septembre prochain.

Le gros vendeur de disques Christophe Maé est rentré bredouille. Nommé deux fois, dans les catégories meilleur interprète masculin et meilleur spectacle, il n'a obtenu aucune distinction.

Des Victoires dépoussiérées

Exit les remerciements interminables. Cette année, les Victoires de la Musique étaient placées sous le signe du spectacle. Loin des quatre interminables heures de l’édition 2010, la cérémonie a plutôt fait la part belle aux artistes. Les remises de prix se sont déroulées relativement rapidement, ouvrant la voie aux prestations live. Marie Drucker et Aline Afanoukoé ont ainsi pu mener l'émission tambour battant.

Scène suspendue en l'air, jeux de lumière, interviews en direct des nommés, interaction avec la salle... Les organisateurs ont voulu cette année dépoussiérer une cérémonie, souvent décriée pour son manque de rythme. S'inspirant de la cérémonie des Grammy Awards aux Etats-Unis, ils ont demandé aux artistes de mettre en scène les nombreux moments de musique qui entrecoupaient les remises des prix.

Hommages et dédicaces

Un hommage appuyé a également été rendu à Serge Gainsbourg, mort il y a vingt ans. M, accompagné de son frère et de sa soeur, a chanté en l'honneur de sa grand-mère, l'écrivaine Andrée Chédid, disparue il y a quelques semaines. Un hommage a également été rendu à Jean Ferrat, mort le 13 mars 2010.

De son côté, Zaz a dédié le trophée de la meilleure chanson à la jeunesse du monde arabe. Auparavant, un message de soutien avait été adressé à ceux qui "aspirent à la démocratie" dans ces pays, sous la forme d'une chanson de Calogero Yalla ("on y va" en arabe), écrite à l'origine pour soeur Emmanuelle.

>> Retrouvez le palmarès complet des Victoires de la Musique 2011