Pierre Perret, 80 ans en six chansons

  • A
  • A
Pierre Perret, 80 ans en six chansons
Le chanteur fête ses années ses 80 ans.@ MAXPPP
Partagez sur :

MUSIQUE -  A l’occasion de la sortie du nouvel album de Pierre Perret, Europe1 revient en chanson sur la carrière du chanteur. 

Musique. Pierre Perret s’apprête à fêter ses 80 ans. Un anniversaire qu’il célèbre naturellement en musique, avec la sortie d’un nouvel album, “Drôle de poésie”. A cette occasion, retour chronologique en six chansons sur sa carrière, du Pierre Perret Zizi au Pierre Perret Lily. 

Ses premières gloires, Les jolies colonies de vacances 

En 1966, Les Jolies colonies de vacances devient le tube de l’été. La chanson - satire des camps de vacances - propulse la carrière du sudiste : en novembre 66, la représentation de Pierre Perret à l’Olympia est un succès. 

Entre chansons et comptines 

La cage aux oiseaux est l’une des chansons les plus connues de Pierre Perret. Elle confirme le répertoire ludique du chanteur, dont les textes les plus connus du début de sa carrière sont avant tout destinés aux enfants. 



pierre perret - la cage aux oiseauxpar bisonravi1987

Le zizi, son plus gros succès

En 1974, en plein débat sur la place de l’éducation sexuelle à l’école, Pierre Perret décide de prendre partie, pour dénoncer l’hypocrisie du conflit. Il enregistre la célèbre chanson Le zizi, son plus gros succès commercial, récompensé par seize disques d’or. 

Lily, le début des chansons engagées 

Après le Perret Zizi, place au Perret Lily. En 1977, le chanteur s’aventure sur un nouveau terrain, celui des chansons engagées, avec la sortie de Lily. Chantre de l'anti racisme, la chanson vaut à Pierre Perret de faire son entrée dans des milliers de salles de classes.

Le chanteur reviendra à plusieurs reprises sur des thèmes sociaux. En 1981, il chante pour le droit à l’avortement, “En l’année soixante-quinze / une loi du Parlement / permettait aux Françaises/ d’avorter librement / Adieu donc la gamine / que les matrones du quartier / sur la table de cuisine / charcutaient sans pitié”.

La même année, il décrit les problèmes des banlieues dans la chanson Y a cinquante gosses dans l'escalier : “Derrière les portes de chaque palier / Y a des pauvres gens / qui n´iront jamais voir la mer / qui ne connaissent que le RER”. 

Mon p’tit loup 

Écrite en 1976, la première version de la chanson Mon p’tit loup est d’abord destinée à une jeune fille violée. Pierre Perret modifiera finalement le texte, pour qu’il devienne une berceuse plus universelle. “T´en fais pas, mon p´tit loup / c´est la vie, ne pleure pas / oublie-les, les p´tits cons / qui t´ont fait ça.” 

Un répertoire plus politique avec La Bête est revenue 

En 1998, le chanteur  revient avec un album moins humoristique et plus engagé, La Bête est revenue. Le chanteur y évoque frontalement les thèmes des extrémismes en tout genre, et de la montée de l’extrême-droite : “C´est une hydre au discours enjôleur / qui forge une nouvelle race d´oppresseurs / y a nos libertés sous sa botte. / Ami, ne lui ouvre pas ta porte.” Cet album lui vaudra de nombreuses lettres de menaces et d’insultes. 

"Drôle de poésie", en partenariat avec Europe1, sortira le 14 avril. 

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

NIKOS - Pierre Perret : "Le zizi est né ici"

MUSIQUE - Les pieds dans le plat avec le chanteur Pierre Perret

VIDÉO - Les infos insolites sur Pierre Perret