Noir Désir, clap de fin

  • A
  • A
Noir Désir, clap de fin
@ DR
Partagez sur :

INTERVIEW - Le batteur du groupe, Denis Barthe, a annoncé mardi la dissolution de Noir Désir.

"Noir Désir, c’est terminé". C’est ainsi que Denis Barthe, batteur du groupe de rock français, a annoncé la dissolution du quatuor, devenu un trio depuis lundi. Le musicien a précisé qu'il s'exprimait au nom des deux autres membres du groupe, le chanteur Bertrand Cantat et le bassiste Jean-Paul Roy. "On ne va pas maintenir Noir Désir en respiration artificielle pour de sombres raisons", a-t-il commenté, ajoutant à l'adresse des fans: "Ce n'est pas la fin du monde".

Interviewé sur Europe 1 mardi, Denis Barthe a déclaré : "la position de Serge Teyssot-Gay est assez claire, assez nette, ses raisons sont assez ancrées pour mettre un point final à l’histoire de Noir Désir. Les choses ne sont pas faciles, mais elles ne sont faciles pour aucun groupe".

Ecoutez-le :

Le groupe amputé lundi

Lundi, le guitariste Serge Teyssot-Gay avait annoncé qu’il quittait le groupe, suite à des "désaccords émotionnels, humains et musicaux" avec Bertrand Cantat, le chanteur, et à un "sentiment d'indécence qui caractérise la situation du groupe depuis plusieurs années". Ce à quoi Denis Barthe a répondu, au micro d'Europe 1 : "le seul bémol que je mettrais au communiqué de Serge, c’est qu’on peut reprocher bien des choses à Noir Désir, mais sûrement pas l’indécence (...) Bertrand avait accompli la totalité de sa peine, il reprenait son travail de chanteur, je ne vois pas qui serait empêché de reprendre son travail après avoir accompli sa peine".

Véritable référence du rock français, Noir Désir avait fait sa réputation grâce à des concerts à l'énergie légendaire. Après six albums studio, le groupe s'était mis en sommeil en 2003, après le meurtre de Marie Trintignant, pour lequel son compagnon Bertrand Cantat avait été condamné à huit ans de prison.

Des répétitions, et une scène

Le groupe bordelais qui n’avait pas sorti d’album studio depuis Des visages, des figures, en 2001, avait repris les répétitions depuis sa libération conditionnelle à la fin du contrôle judiciaire de Bertrand Cantat, en juillet 2008. Il s’était remis au travail, mais "sans pression, ni calendrier". Deux titres avaient même été publiés sur le site Internet du groupe.

Ces dernières semaines, Bertrand Cantat avait semblé se rapprocher d’un retour sur scène de Noir Désir. Il était réapparu devant un public début octobre, avec le groupe Eiffel, lors du festival Rendez-vous de Terres neuves, à Bègles, en Gironde. Ce concert avait alors créé l’évènement. Quelques jours plus tard, le chanteur avait participé à un concert caritatif près de Bordeaux, jouant avec Denis Barthe et Jean-Paul Roy, mais sans Serge Teyssot-Gay.

REAGISSEZ - Quel souvenir gardez-vous de Noir Désir ?