"M. Trololo", star du Web, est mort

  • A
  • A
"M. Trololo", star du Web, est mort
@ Capture d'écran YouTube
Partagez sur :

VIDEO - Edouard Khil, baryton russe des années 70/80, cartonnait sur la Toile depuis 2010.

Le web pleure son crooner. Edouard Khil, alias M. Trololo, est mort lundi à l'âge de 77 ans. Le baryton russe, connu dans son pays dans les années 70/80, avait acquis une immense popularité sur la toile en 2010, grâce à l'exhumation d'une vidéo, dans laquelle il chantait "I'm glad, because I'm finally returning back home" (je suis  heureux car je suis enfin rentré à la maison).

Le titre, une chanson au rythme très gai et dépourvue de parole, rebaptisé depuis "Mr. Trololo original upload" sur YouTube, totalisait ces derniers jours quelque 12 millions de vue. Retour sur une carrière que seul le net peut faire éclore.

Edouard Khil, né dans la ville russe de Smolensk le 4 septembre 1934, débute sa carrière dans les années 1960 avec des chansons patriotiques, notamment "Où commence la patrie?", une des chansons préférées de l'actuel président russe Vladimir Poutine. En 1974, il reçoit même le titre d'Artiste du peuple.

Après la chute de l'URSS en 1991, il continue à se produire sur scène en Russie, vivant des recettes de ses concerts, et commence à le faire à l'étranger pour la clientèle émigrée, se rendant régulièrement par exemple au cabaret Raspoutine à Paris. Comme le rappel le site RT.com, le chanteur vient même chanter en France dans les années 80 devant un public composé de Mireille Mathieu ou François Mitterrand.

Une chanson sans paroles

En 2010, c'est une nouvelle vie artistique qui commence pour "M.Trololo". Des blogueurs rediffusent une ancienne vidéo de " I'm glad, because I'm finally returning back home", dans laquelle le baryton montre ses talents pour les vocalises. La vidéo connaît alors un grand succès, étant visionnée par des millions de personnes sur le site YouTube. Edouard Khil se voit alors attribué le surnom de M. Trololo, en raison des vocalises effectuées sur la chanson.

"Dans un entretien, Khil a expliqué que la chanson devait avoir des paroles sur un cow-boy qui rentre chez lui à cheval par la prairie, mais elle a été censurée par l'Union soviétique, qui, en pleine guerre froide, n'aimait pas cette vision sentimentale de l'Amérique. Khil a donc dû chanter la chanson sans les paroles", raconte le Washington Post.

Devenu une star de l'Internet des proches lui créént même une chaîne sur YouTube. Comme le rappelle 20Minutes.fr, d'autres versions de son titre fleurissent également en ligne, comme ces versions de 1984 ou de 2012.

Lors d'une interview récente avec la radio américaine Liberté, le chanteur déclare qu'il apprécie ce regain de popularité, et en a été informé par son petit-fils de 13 ans. Il poste ensuite une vidéo appelant lui-même les gens à inventer leurs propres paroles pour la chanson, laissant ainsi la place à de nombreuses parodies.

Edouard Khil est mort à l'hôpital à Saint-Pétersbourg, où il avait été conduit après un accident vasculaire cérébral en avril. Vladimir Poutine lui même a présenté ses condoléances à la famille et aux proches du défunt, selon un communiqué du Kremlin.

Vidéo biographique en anglais :

"Toute une époque de l'histoire de l'art musical national est liée à son nom", a-t-il déclaré dans un télégramme, louant également "son charme exceptionnel et son lyrisme".