Les Beatles, deuxième génération ?

  • A
  • A
Les Beatles, deuxième génération ?
James McCartney pourrait prendre la relève de son célèbre père dans The Beatles - Next generation.@ REUTERS
Partagez sur :

Le fils de Paul McCartney a évoqué la formation d’un groupe avec trois autres fils des FabFour.

McCartney, Lennon, Harrison et Starr réunis sur une même scène, c’est le fantasme de tous les fans des Beatles. Ce rêve chimérique pourrait bien devenir réalité. A une nuance, de taille. Ce sont les rejetons des "Quatre garçons dans le vent" qui pourraient monter sur scène, pour créer une deuxième génération de Beatles.

 Le fils de Paul McCartney a en effet fait sensation mardi en déclarant à la BBC que quatre des enfants des Beatles envisageaient de former un groupe. James McCartney, 34 ans, a confié au site internet de la BBC que Sean, fils de John Lennon, Dhani, fils de George Harrison, Zak Starkey, fils de Ringo Starr et lui-même avaient envisagé la formation d'un groupe "Les Beatles, la deuxième génération" ("The Beatles - The Next Generation").

"Je serais pour", a-t-il ajouté. "Sean a eu l'air intéressé, Dhani aussi. Starkey a paru moins enthousiaste", a-t-il convenu, ajoutant qu'"avec un peu de chance" le groupe pourrait voir le jour.

Les quatre rejetons des Beatles ont déjà marché dans les pas de leurs parents, avec des carrières musicales.

james et paul McCartney REUTERS 930620

© REUTERS

James McCartney, qui ressemble beaucoup à son père, débute une carrière solo de chanteur et guitariste.



john lennon pere et fils reuters 930620

© REUTERS

Sean Lennon est un chanteur-compositeur installé à New York.







Harrison pere et fils reuters 930620

© REUTERS

Dhani Harrison a fondé son propre groupe, thenewno2, avec Oliver Hecks.







ringo starr pere et fils reuters 930620

© REUTERS

Zak Starkey est batteur comme son père Ringo Starr et a joué notamment avec les Who et Oasis.



James McCartney a confié avoir "rêvé de faire mieux que les Beatles". "J'aimerais bien être leur égal. Mais même ça, ce sera dur", a-t-il toutefois reconnu. Pas sûr en effet que le génie soit héréditaire.