Le "tout petit zizi" de Mick Jagger

  • A
  • A
Le "tout petit zizi" de Mick Jagger
@ REUTERS
Partagez sur :

Keith Richards, le guitariste des Stones, n'épargne pas son complice dans une autobiographie.

La drogue, la prison, l'amour, les relations avec son ami Mick Jagger... Keith Richards dévoile sans fioritures le monde du rock'n'roll tel qu'il l'a vécu dans Life, son autobiographie. Le quotidien britannique The Times publie samedi des extraits du livre.

"Votre majesté"

Keith Richards revient sur la période où les Rolling Stones formaient l'un des groupes les plus populaires et influents. Le guitariste n'est pas tendre avec son partenaire, Mick Jagger. Il règle ses comptes et s'épanche sur les relations tendues qu'il entretenait avec le chanteur, qu'il appelle "votre majesté" ou "Brenda".
Le guitariste affirme même que Mick Jagger était devenu "insupportable" au début des années 80. "J'avais de l'affection pour Mike, mais je n'ai pas été dans sa loge depuis une vingtaine d'années. Parfois, je me dis: 'mon ami me manque'. Je me demande: 'où est-il allé?'", confesse-t-il.

"Un tout petit zizi"

Il affirme également que Jagger a un "tout petit zizi". Un détail que lui aurait révélé l'artiste Marianne Faithfull, avec qui il a entretenu une brève relation alors qu'elle était avec Mick Jagger. Pris en flagrant délit, Keith Richards assure avoir dû s'enfuir par une fenêtre.

"Plein de nains, qui portent les mêmes vêtements"

Dans ses mémoires, Richards raconte aussi son arrestation à Londres après une nuit à l'acide. "On frappe à la porte. Je regarde par la fenêtre et je vois plein de nains dehors, qui portent les mêmes vêtements", se rappelle-t-il. "C'était des policiers mais je ne le savais pas. Ils ressemblaient à des personnes toutes petites avec des habits bleu foncé et des casques qui brillaient. 'Quel accoutrement ! Vous étiez censés venir ? Peu importe, rentrez, il fait froid dehors'", leur lance-t-il, avant d'être arrêté.
Life sortira dans les librairies anglaises à la fin du mois d'octobre.