Le "môme" de Pagny ne parlera pas "rebeu"

  • A
  • A
Le "môme" de Pagny ne parlera pas "rebeu"
@ MAXPPP
Partagez sur :

La sortie du chanteur sur le langage "rebeu" à l'école a provoqué l'indignation des associations.

En France, "c’est vrai, il y a un moment où ton môme, il rentre à la maison et d'un seul coup, il se met à parler rebeu...". La sortie est signée Florent Pagny, lundi sur les ondes de Chérie FM. Le chanteur expliquait alors pourquoi ses enfants sont scolarisés aux Etats-Unis.

"Il a aussi cette histoire de peur"

Sur sa lancée, Florent Pagny a même raconté ce qu’il avait alors expliqué à ses enfants après ces mots "rebeus" : "Ce n'est pas possible : tu ne vas pas pouvoir me parler "çacom" (comme ça), parce que Verlan, encore, tout va bien, mais là, il n'y a pas de raisons (...). Tu vas passer à autre chose et tu vas essayer de rattraper le groupe de tête plutôt que de traîner".

Les écoles françaises n’ont décidément pas la cote chez le chanteur français qui a également estimé "qu’il a aussi cette histoire de peur et d'ambiance un peu bizarre où, finalement les mômes raccrochent des codes pour ne pas être emmerdés". Pour Florent Pagny, mieux vaut donc choisir les Etats-Unis pour scolariser son "môme" qui désormais "s'épanouit, avec beaucoup d'activités sportives, ce qu'il n'avait pas forcément ici, en France", précise-t-il.

"Le racisme commence toujours par des mots"

Les propos de Florent Pagny ont provoqué une bronca des associations anti-racistes comme le CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires) qui s’est élevé quelques heures plus tard, dans un communiqué, contre ce "dérapage raciste" du chanteur.

"Le racisme commence toujours par des mots. Des mots qu'il ne faut jamais laisser se banaliser", estime le CRAN, "très choqué", et qui demande le retrait immédiat des propos scandaleux de Florent Pagny.

"Les chanteurs engagés se mettent à parler comme le FN", estime le président du Cran, Patrick Lozès.

Dans un communiqué, SOS racisme a également demandé à Florent Pagny de "s'excuserpubliquementde ces propos blessants et stigmatisants".

"C'était une réflexion un peu bête"

Mardi dans la soirée, Florent Pagny a reconnu sur le plateau de Canal + que "c'était une réflexion un peu bête".

"Je n'ai rien contre les rebeus qui parlent rebeu, j'ai des amis rebeus (..) je ne vois pas où est le problème, (...) rebeu ce n'est pas péjoratif", a-t-il renchéri au Grand journal.