Le concert Maghreb United aura-t-il lieu ?

  • A
  • A
Le concert Maghreb United aura-t-il lieu ?
@ DR
Partagez sur :

Deux députés UMP demandent l'interdiction du concert prévu samedi à Paris.

Maghreb United, c’est un album, paru en juin, avec Rim’K, rappeur du groupe 113, et quarante artistes des scènes rap et R’n’B françaises. C’est aussi une tournée entamée l’hiver dernier. Point d’orgue de cette tournée, un concert prévu samedi soir au Zénith de Paris avec - entre autres - Kerry James, Soprano, Kenza Farah et Amel Bent...

Jeudi, deux députés UMP du Val d’Oise, Yanick Paternotte et Claude Bodin, ont demandé l'interdiction du concert dans un communiqué. Ils évoquent "les appels à la haine et à la violence de pseudo chanteurs n'ayant de cesse de bafouer et d'insulter nos valeurs nationales".

"Intolérable et insupportable"

Dans le collimateur d’Yves Paternotte, contacté par Europe1.fr, les rappeurs Sefyu et Rim’K, et leurs titres La vie qui va avec et Face à la police, qu’il juge "intolérable et insupportable". "La liberté d’expression a ses limites que sont l’appel au meurtre et à la haine", estime-t-il.

"Quand on appelle à l’insurrection, au viol, à ‘tirer’, c’est un trouble à l’ordre public. Selon lui, certains chanteurs "adorables" du label Maghreb United serviraient de caution à d’autres artistes plus violents, "comme le bras armé de l’ETA", résume-t-il.

"Partie du patrimoine musicale français"

Contacté par Europe1.fr, Billal Chegra, producteur exécutif de Maghreb United, parle de "confusion totale". Il réfute tout appel à la haine et à la violence, et évoque des artistes qui utilisent leur liberté d’expression et leurs mots "pour une musique revendicative, pour dire des choses sur le malaise des jeunes". "Les mots sont forts", regrette-t-il, "ça reste un spectacle musical réalisé dans un esprit d’ouverture".

"Les artistes de Maghreb United ont vendu des millions d’albums, ils ont reçu des prix, notamment des victoires de la musique, ils font partie du patrimoine musicale français", détaille Billal Chegra, "ils sont Français, mais aussi fiers de leur origines".

Réagissant à la prise de position des députés, la mairie de Paris a rappelé jeudi que le Zénith est géré par l'établissement public de la Villette qui relève de la compétence de l'Etat, la Ville de Paris n'ayant donc "rien à voir" avec ce concert. Yves Paternotte espère malgré tout que le concert sera interdit. "On verra si le courage est au pouvoir", déclare-t-il. Si l’interdiction du concert ne relève pas des compétences de la mairie, le député demande au maire de Paris de tout de même "se prononcer sur la question".

Concerts annulés à Marseille, Lyon et Seyssins

En novembre dernier, Jacques Bompard, maire d’Orange, ancien membre du FN et président de la Ligue du Sud, écrivait au maire de Marseille et au préfet des Bouches-du-Rhône pour demander l’interdiction de la soirée Maghreb United dans la cité phocéenne. Pour accompagner son courrier, il joignait sur son site internet une liste d’extraits de chansons appelant selon lui à la haine et au racisme anti-français, une liste depuis reprise par des blogs d’extrême droite.

Les soirées Maghreb United avaient été annulées à Lyon et à Seyssins en novembre dernier, et à Marseille en décembre.

REAGISSEZ - Que pensez-vous des demandes d’interdiction du concert Maghreb United ?