Le business John Lennon

  • A
  • A
Le business John Lennon
Partagez sur :

30 ans après sa mort, le chanteur emblématique fait toujours vendre, des disques aux stylos.

Le 8 décembre 1980, John Lennon était assassiné à New York, près de son domicile. 30 ans plus tard, le mythe est plus vivant que jamais. Pour marquer cette date symbolique, disques, films et objets un peu plus farfelus ont été spécialement créés.

John Lennon : sa musique. EMI, la maison de disque historique du chanteur, ne s’est pas privée de rééditer sa discographie complète, entièrement remasterisée sous la supervision de Yoko Ono. Au programme : un best-of, avec une mise en place de 35.000 exemplaires rien qu’en France, un coffret de quatre CD, une intégrale, et la réédition de ses huit albums, pour plaire au plus grande nombre.

iTunes a également été la première plateforme, le 16 novembre dernier, à proposer en téléchargement légal l’intégralité des Beatles. Le succès a été au rendez-vous, avec plus de deux millions de titres achetés en quelques jours.

John Lennon : son histoire. En tête d’affiche, le film Nowhere Boy de Sam Taylor-Wood. Plus que ses années de gloire, le réalisateur a voulu se plonger dans la jeunesse du mythe, et raconte à sa manière les 15 ans de John Lennon. Michael Epstein a également réalisé pour la télévision un documentaire, LENNONYC, sur les années new-yorkaises du chanteur.

Les livres se sont aussi multipliés depuis octobre. Dans Lennon (Plon), l’auteur David Foenkinos raconte des détails méconnus de la vie de l’artiste, en imaginant ses confidences à un psy. Philip Norman replonge également dans l’histoire du chanteur avec John Lennon, une vie (Robert Laffont), tandis qu'En flagrant délire (Robert Laffont) regroupe textes, poèmes et dessins de l’artiste.

John Lennon : le merchandising. Le chanteur est décidément plus moderne que jamais. Depuis le 23 novembre dernier, l’intégralité de son album Imagine est disponible dans le jeu vidéo Rock Band 3. Beaucoup plus luxe, les stylos Montblanc ont créé un stylo à l’effigie du chanteur il y a quelques semaines. Les Anglais ont également rendu hommage à John Lennon en le choisissant parmi de multiples personnalités pour apparaître sur une pièce en édition limitée de cinq livres.

Les collectionneurs devraient s’arracher à prix d’or les objets, toujours avides de posséder quelque chose estampillé John Lennon. Une de ses vestes, portées en 1966, s’est ainsi vendue à 150.000 euros lors d’une vente aux enchères au Chili mardi. Quant au manuscrit de sa chanson A Day in the Life, il s’était vendu en juin dernier à 900.000 euros.