Les accusation de complot contre le batteur d'AC/DC volent en éclats

  • A
  • A
Les accusation de complot contre le batteur d'AC/DC volent en éclats
@ REUTERS
Partagez sur :

La justice néo-zélandaise a reconnu qu'il n'existait pas de preuve que Phil Rudd, batteur du légendaire groupe de hard-rock, ait tenté d'embaucher un tueur à gages.

Finalement, la justice néo-zélandaise a pris le contrepied de la police. Le parquet a estimé que les accusation de complot pour meurtre pesant sur Phil Rudd, le batteur du groupe de hard rock AC/DC, n'avaient pas de fondement. Le sexagénaire était soupçonné d'avoir engagé un tueur à gages pour éliminer deux hommes dont l'identité n'était pas connue. Mais selon la justice, il n'existe pas de preuve d'un tel complot.

Possession de drogue et menaces de mort. L'Australien de 60 ans demeure toutefois inculpé de possession de drogue. Il est également poursuivi pour avoir proféré des menaces de mort, ce qui peut lui valoir une peine de sept ans de prison. Après avoir comparu devant un tribunal de Tauranga, il a été libéré sous caution. Une nouvelle audience est prévue le 27 novembre.