La tournée d'adieux de Buena Vista Social Club

  • A
  • A
La tournée d'adieux de Buena Vista Social Club
@ AFP
Partagez sur :

MUSIQUE - Le groupe mythique termine en beauté, par une tournée mondiale et un dernier disque. 

Ils sont deux anciens, entourés de nouveaux musiciens. Omara Portuondo, 84 ans, au chant et  Elíades Ochoa, 69 ans, à la guitare, ont vu les débuts du groupe Buena Vista Social Club, à La Havane. Quinze musiciens construisent, en 1997 un projet musical autour de la musique cubaine. Le groupe, du nom d'une célèbre boîte de nuit cubaine, connaît immédiatement le succès grâce à un premier disque, enregistré en six jours. Mais vingt ans après les débuts florissants, le Buena Vista Social Club s'apprête à tirer sa révérence, avec un dernier disque composé de reprises, et une dernière tournée mondiale.

  

Quelques titres inédits et des voix disparues. L'album d'adieux, le troisième du groupe, s'appelle Lost and Found. Au programme : quelques titres inédits et les voix extraordinaires de certains des membres fondateurs, aujourd'hui disparus. "C'est grâce au Buena Vista Social Club que la musique cubaine est aujourd'hui mondialement connue. Cette musique est intemporelle, il n'est donc pas question d'adieux!", a rappelé Omara Portuondo dans les colonnes du journal The Australian

Le groupe joue jeudi à guichet fermé à l’Olympia de Paris. Et pour ceux qui n'auront pas eu la chance de prendre des billets pour cette première date, une représentation supplémentaire est prévue à Paris le 3 mai prochain. La tournée mondiale devrait se terminer fin 2015. Pour se consoler, on pourra toujours revoir le documentaire de Wim Wenders, tombé amoureux du groupe, Buena Vista Social Club, sorti en 1999.