La Somnambule par Natalie Dessay

  • A
  • A
La Somnambule par Natalie Dessay
@ Wiener Staatsoper GmbH / Axel Zeininger
Partagez sur :

La star du monde lyrique interprétera le rôle d’Amina, pour la première fois à Paris.

L’Opéra Bastille va résonner dès le 25 janvier de La Somnambule, opéra de Vincenzo Bellini racontant les amours d’Elvino et Amina. La cantatrice star Natalie Dessay y chantera le rôle féminin principal.

Si elle a déjà beaucoup interprété ce personnage de part le monde, c’est la première fois qu’elle se glissera dans la peau d’Amina à Paris. Une angoisse de plus pour celle qui avoue avoir toujours le trac ? "Ce qui me stresse, c’est de ne pas massacrer cette musique extrêmement délicate", avoue la musicienne sur Europe 1. "On se sent toujours un peu comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Il faut vraiment rendre justice à cet extrême raffinement, à cette grande délicatesse de Bellini. C’est ça qui est impressionnant."

Sa façon d’aborder le rôle d’Amina a forcément évolué, depuis plus de 10 ans qu’elle l’interprète. "On ne peut pas dire que ce rôle prend de l’épaisseur, du point de vue de la dramaturgie", explique Natalie Dessay. "En revanche, il se peaufine vocalement et stylistiquement. Surtout quand on est en contact avec un chef tel qu’Evelino Pido (ndlr : le directeur musical de la production donnée à Bastille) qui est vraiment quelqu’un qui adore cette musique, qui la connait et qui nous la fait connaitre sous toutes ses coutures."

Un rôle marquant

New York, Vienne, Lausanne… Natalie Dessay a chanté pour la première fois le rôle de la Somnambule en 1998, et n’a cessé depuis de le reprendre aux quatre coins du monde, marquant de son empreinte le personnage. Même si la cantatrice a du mal à se l’avouer. "J’ai commencé par du répertoire français et allemand pendant 10 ans. Je trouve qu’on pourrait plus m’associer à la poupée des Contes d’Hoffman, ou même la Reine de la Nuit. La Somnambule est arrivée relativement plus tard, Mais c’est vrai que je l’ai pas mal chanté. Il y a beaucoup de grandes interprètes qui ont marqué ce rôle, à commencer par Maria Callas. Si je fais partie de cette famille là, ça me va."
La Somnambule de Vincenzo Bellini avec Natalie Dessay, du 25 janvier au 23 février à l’Opéra Bastille.