La Boum reprend vie au Châtelet

  • A
  • A
La Boum reprend vie au Châtelet
@ La Boum - Collection Christophe L.
Partagez sur :

La chanson-titre Reality sera rejouée lors d'un concert dirigé par Vladimir Cosma.

Le Théâtre du Châtelet consacre mardi soir un concert entier à Vladimir Cosma. Le compositeur de musiques film (Le Dîner de cons, Les Aventures de Rabbi Jacob, La Gloire de mon père…), dirigera lui-même l’orchestre national d’Ile-de-France, et reprendra en version symphonique ses musiques devenue cultes.

Parmi toutes ces reprises, la bande-originale du film La Boum reste peut-être la plus attendue. La chanson Reality, numéro 1 dans plusieurs pays et vendue au final à plus de huit millions d’exemplaires, est en effet devenue l’emblème du film pour toute une génération.

"Quand je la chante, c’est de la folie pure"

L’interprète orignal de la chanson, Richard Sanderson, fera partie des invités sur la scène du Châtelet. Depuis 30 ans, cette chanson ne l’a plus quitté. "Je n’ai pas arrêté de la chanter, je ne peux pas faire de gala sans la reprendre. Quand je la chante, ce n’est pas de la cacophonie, c’est de la folie pure. Les gens attendent cette chanson. Surtout que depuis 2000, il y a un revival des années 1980 énorme", raconte-il. "C’est devenu un standard, une chanson un peu immortelle. C’est comme Frank Sinatra avec Strangers In The Night, sauf que lui, il a fait d’autres tubes. Moi non", ajoute le chanteur avec humour.

Si Richard Sanderson a repris la chanson Reality de nombreuses fois, il ne l’a pourtant jamais chanté au Châtelet, théâtre plutôt dévoué à la musique classique. "C’est quand même un endroit très prestigieux. Il faut rester plus serein, plus sobre. Mais c’est fabuleux comme moment à vivre. Ça va être un grand moment de plaisir pour moi. C’est égoïste, mais je vais vraiment m’éclater à chanter ça. Et c’est toujours extraordinaire de chanter avec un orchestre".

Regardez le clip original de Reality, la chanson du film La Boum :

Vladimir Cosma, concert au Théâtre du Châtelet à Paris mardi 9 mars, avec Richard Sanderson.