Kit Armstrong : "Il n'y avait pas de musique dans ma famille"

  • A
  • A
Kit Armstrong : "Il n'y avait pas de musique dans ma famille"
@ Capture d'écran YouTube
Partagez sur :

Invité d'Europe matin sur Europe 1, le pianiste Kit Armstrong a répondu aux questions de Thomas Sotto sur sa carrière de pianiste mondialement reconnu.

Le jeune pianiste prodige Kit Armstrong a remplacé Krystian Zimerman au festival de Pâques d'Aix en Provence le 10 avril dernier où son récital n'est pas passé inaperçu aux yeux du public du Grand Théâtre. Kit Armstrong était invité lundi de l'Interview vérité d'Europe matin sur Europe 1.



Kit Armstrong : "J'ai commencé à l'âge de cinq...par Europe1fr

Un artiste quadrilingue. Kit Armstrong est né à Los Angeles d'un père anglais et d'une mère américano-taïwanaise. Musicien professionnel mais aussi mathématicien aguerri, le jeune prodige parle même quatre langues. Un parcours atypique qu'il ne doit pas aux influences de ses parents. "Il n'y avait pas de musique dans ma famille", affirme l'interprète.

Âgé de 23 ans, le jeune pianiste surdoué est propriétaire de l'église Saint-Thérèse-de-l'Enfant-Jesus à Hirson dans l'Aisne. Il a transformé cet ancien lieu consacré en résidence artistique et s'y est d'ailleurs produit en concert en juin dernier.

Compositeur puis musicien. Dès le plus jeune âge, le piano a fasciné l'artiste anglo-taïwanais. "J'ai commencé à cinq ans avec la composition, et plus tard avec le jeu de piano", raconte Kit Armstrong à propos de ses débuts. À l'âge de cinq ans, il écrit donc sa première partition intitulée "Chicken sonate" (La sonate des poules). "La musique c'est le monde où je pouvais m'échapper" ajoute-t-il.

En concert 360 jours par an, passionné de musique classique, Kit Armstrong reconnaît s'inspirer aussi de la musique actuelle. "Parfois, il y a beaucoup de moments quand j'ai écrit où j'ai pensé à la musique non classique", confie Kit Armstrong sur ses compositions. Interrogé par Thomas Sotto, l'artiste justifie sa réussite dans la musique par son évolution constante. "Par exemple, pour choisir les programmes de récital, j'ai toujours en vie de faire quelque chose de différent", déclare Kit Armstrong.

>> VOIR AUSSI - Redécouvrez les lieder de Beethoven

>> LIRE AUSSI - Le retour très pop d'Alain Chamfort 

>> LIRE AUSSI - Justin Bieber sous le coup d'un mandat d'arrêt international

Retrouvez l'intégralité d'Europe matin avec Thomas Sotto sur Europe 1