Johnny n’aurait jamais été en danger

  • A
  • A
Johnny n’aurait jamais été en danger
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le chanteur aurait été placé en coma artificiel à cause de sa dépendance à l’alcool, selon l’Express.

Le 7 décembre dernier, les médias français s’affolent sur la santé de Johnny Hallyday. Le chanteur vient d’être placé en coma artificiel à Los Angeles. La raison avancée : une infection nosocomiale consécutive à sa récente opération du dos.

Sauf que, selon le dossier médical américain que s’est procuré L’Express, Johnny Hallyday n’aurait jamais été en danger de mort. Si l’équipe du Cedars-Sinai Medical Center de Los Angeles a décidé de le placer en coma artificiel, ce serait surtout pour le soulager, suite à des problèmes respiratoires et une "consommation excessive d'alcool". Les médecins qui l’ont examiné durant son hospitalisation n’auraient jamais craint pour la vie du chanteur.

Une consommation d’alcool "incroyable"

Un médecin de l’hôpital explique qu’il a vu Johnny Hallyday arriver aux urgences le 7 décembre dernier, pour "des frissons et des douleurs dans le dos". Le patient se révèle agité, "se levant et tournant en rond". Il souffre d’une infection sur sa cicatrise. Le chanteur subit une série d’examens, qui révèle également une dizaine de pathologies dues à un fort tabagisme et une consommation d’alcool jugé "incroyable" par l’un des cardiologues de l’hôpital. L’équipe décide donc de le placer en coma artificiel, craignant "un syndrome de sevrage alcoolique". L'entourage du chanteur n'a pas souhaité commenté.

Le coma artificiel ne serait donc pas synonyme d'une aggravation de l'infection à la colonne vertébrale, mais plutôt, explique le docteur Philippe Rigaud, psychiatre et alcoologue, d'une mesure de protection d'un patient en crise de manque.

Écoutez le docteur, au micro d'Anne Le Gall :

Johnny Hallyday est opéré quelques jours plus tard. L’opération se déroule normalement. "Aucune complication n'est survenue pendant l'intervention chirurgicale, que le patient a bien toléré", a ainsi déclaré l’un des spécialistes. A aucun moment le dossier américain ne fait référence aux éventuelles erreurs qu’aurait commises le Dr Delajoux.

Le chanteur est rentré en France dimanche. Il doit subir mercredi une série de tests médicaux pour déterminer les raisons de la dégradation de son état de santé.