Johnny Hallyday est sorti de l'hôpital

  • A
  • A
Johnny Hallyday est sorti de l'hôpital
Le chanteur Johnny Hallyday a quitté l'hôpital dans la nuit de jeudi à vendredi.@ Reuters
Partagez sur :

Le chanteur a a décollé de Fort-de-France vendredi matin à destination de Los Angeles.

Cinq jours après son hospitalisation lundi à Pointe-à-Pitre au CHU de Fort-de-France pour une tachycardie, Johnny Hallyday a quitté l'hôpital. La star, qui a décollé à bord d'un jet privé dans la nuit, doit rejoindre Los Angeles, un de ses lieux de résidence, avait indiqué jeudi le manager de la star, Sébastien Farran, dans un SMS adressé à l'AFP.

Examens complémentaires

D'après RTL, il doit y réaliser des examens complémentaires. Son plan de vol prévoyait un arrêt à Fort Lauderdale (Floride), d'où le jet était parti quelques heures plus tôt, a-t-on appris de source proche des autorités.

Sorti par une porte dérobée de l'hôpital vers 2h00 locales (8h00 heure de Paris), à l'abri des regards, le rockeur est monté à bord d'un 4x4 médicalisé aux vitres teintées puis a été conduit vers un aérodrome réservé aux jets où il a pris l'avion, entouré d'une dizaine de personnes cherchant à dissimuler le chanteur.

Gêne respiratoire

Peu avant son départ, Johnny Hallyday avait posté un message sur son compte Instagram."La vue de ma chambre jusqu'à demain. Merci pour votre soutien. Je vous aime, Johnny", a écrit le rockeur de 69 ans sous une photo montrant les toits d'un établissement et des habitations au loin sous un ciel nuageux.

Souffrant d'une gêne respiratoire, Johnny Hallyday a été hospitalisé ce week-end, d'abord à Saint-Barthélemy, où il se reposait depuis début août dans la maison qu'il possède sur cette île très prisée de la jet-set. Dimanche soir, il a été transféré à l'hôpital de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), d'où il est sorti lundi soir, le CHU estimant que son état de santé ne "nécessitait plus d'hospitalisation".

Le chanteur a alors été transporté en hélicoptère de la sécurité civile au CHU de Fort-de-France (Martinique), plus grand, afin de procéder à des examens complémentaires à la demande de son entourage.