Johnny-Camus : le divorce

  • A
  • A
Johnny-Camus : le divorce
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le chanteur se sépare de son producteur historique et le remplace par Gilbert Coullier.

Depuis les ennuis de santé du rockeur à la fin de l'année dernière, rien n'allait plus entre Johnny et son producteur Jean-Claude Camus. Le divorce est aujourd'hui consommé. C'est désormais le producteur Gilbert Coullier qui s'occupera des intérêts de Johnny Hallyday.

Après l'annulation de sa dernière tournée, Johnny Hallyday s'est retrouvé confronté à "d’importantes difficultés financières", indique L'Express. Et même si Jean-Claude Camus a réussi à récupérer une trentaine de millions d'euros, plusieurs personnes s'étaient manifestées auprès du chanteur pour prendre en charge ses intérêts.

Du monde sur les rangs

Le groupe Lagardère ou encore le PDG de la maison de disque de Johnny, Thierry Chassagne, étaient, selon Renaud Revel, sur les rangs. C'est finalement Gilbert Coullier qui a accepté, à la demande de Johnny Hallyday, de venir travailler aux côtés du rockeur. Les deux hommes se connaissent bien puisque le producteur a déjà organisé plusieurs concerts de la star.

Premiers contacts mi-août

"Ca s'est fait relativement rapidement. Johnny a exprimé le souhait de travailler avec moi et j'ai accepté très rapidement. Les premiers contacts se sont noués aux alentours du 15 août", a indiqué Gilbert Coullier à Europe 1. Le producteur a par ailleurs annoncé que Johnny Hallyday remontera sur scène au printemps et à l'été 2012 pour une tournée en France, pour des concerts "dans la lignée de ce qu'il faisait avec Jean-Claude Camus (...) en lui donnant les mêmes budgets. A Paris, ça pourrait être le Stade de France".

"On va lui donner tous les moyens pour faire un spectacle formidable" :

"Je ne me suis pas payé Johnny"

"Je ne me suis pas 'payé' Johnny Hallyday. Ça a été un choix humain", a précisé Gérard Coullier. "Comme on se connait, ça restait dans la famille et c'est ce qui a déterminé son choix. Ça n'est pas une histoire d'argent."

Contacté par Europe 1, Jean-Claude Camus n'a pas souhaité s'exprimer dans un premier temps. Le producteur a ensuite diffusé un communiqué, dans lequel il évoque l'impossibilité de se "mettre d’accord sur les conditions financières d’une prochaine collaboration. De façon à ne pas compromettre la pérennité de notre entreprise au regard des sommes exigées en avance sur une tournée se déroulant en 2012, nous n’avons pas souhaité poursuivre nos discussions." Et c'est "la mort dans l'âme" que Jean-Claude Camus prend acte de la décision de Johnny Hallyday.

Jean-Claude Camus avait produit Johnny Hallyday en association avec Gilbert Coullier de 1979 à 1991, puis seul depuis. Après les complications chirurgicales du chanteur à Los Angeles l'hiver dernier, l'omniprésence de Jean-Claude Camus avait provoqué la colère de la famille Hallyday. Début mai, le chanteur avait démenti toute tension avec son producteur et il s'était dit "scandalisé" par les affirmations publiées en ce sens dans le livre des journalistes Renaud Revel et Catherine Rambert, Johnny, Les 100 jours où tout a basculé.