Jackpot historique pour les Jackson

  • A
  • A
Jackpot historique pour les Jackson
@ MAXPPP
Partagez sur :

Sony va verser 250 millions de dollars à la famille du Roi de la pop.

La maison de disques Sony est sur le point de verser la somme de 250 millions de dollars aux ayant-droits de Michael Jackson, pour pouvoir éditer dix albums du Roi de la Pop pendant les sept prochaines années, d’après une information d'abord révélée par le Wall Street Journal mardi. Cet accord est le plus gros deal de l’histoire de la musique.

Neuf mois après le décès de la star, ce contrat comprend l’exploitation d’une soixantaine d'enregistrements inédits, et de versions inédites de chansons déjà connues. Il inclut également de façon rétroactive l’exploitation du disque This is it, qui a accompagné le film sur la préparation des concerts que Jackson aurait dû donner au mois de juillet dernier. Un accord qui rapportera au moins 200 millions de dollars à ses héritiers.

"Les droits s'étendent sur plusieurs projets. Il peut y avoir du théâtre. Il peut y avoir des films. Des jeux vidéo, ou de nouvelles plateformes multimédias que nous ne connaissons pas encore", a déclaré Rob Stringer, président du label Columbia/Epic (Sony Music Entertainment), dans une interview accordée au New York Times.

Jackson, un artiste qui rapporte gros

Un contrat onéreux, mais qui devrait rapporter gros à long terme à Sony, qui a déjà vendu 31 millions d’albums de Michael Jackson depuis sa mort le 25 dernier. La société, qui avait versé 60 millions de dollars au promoteur de la tournée pour obtenir les droits sur les centaines d’heures de répétitions de Michael Jackson, afin de monter le film This is it, sorti au mois d’octobre, a engrangé plus de 200 millions de dollars uniquement grâce au long-métrage.

Cet accord passe devant le contrat signé en 2008 entre Live Nation et le rappeur Jay-Z, qui s'élevait à 150 millions de dollars. Le top 5 des plus gros contrats de l'histoire est complété par un deal de 120 millions de dollars entre Live Nation et Madonna en 2007, un accord de 100 millions de dollars entre Bruce Springsteen et Sony en 2005, qui arrive à égalité avec un contrat signé entre Robbie Williams et EMI en 2002.

REAGISSEZ - Le "business Jackson" vous choque-t-il ?